Déménager

Vous avez trouvé la location qui vous convient, l'achat de votre logement est acté, ou la construction de votre habitation est terminée. Vous allez donc déménager. La première démarche à accomplir, après votre déménagement, est de vous inscrire au Service Population de l’Administration communale de votre nouveau lieu de résidence. C'est cette dernière qui préviendra votre ancienne commune de votre déménagement et veillera à prévenir un certain nombre d'organismes comme la Caisse d'allocations familiales, le CPAS, l'Office national des pensions, etc.
 
Il vous faudra par contre informer vous même votre employeur, votre banque et votre assureur, vos fournisseurs d'eau, d'électricité, ... ou encore votre opérateur télécom. Si vous êtes étudiant et déménagez temporairement dans un kot, vous ne devez pas obligatoirement vous y domicilier. Il est même recommandé de ne pas le faire suite aux implications fiscales et sur les allocations familiales que ce changement induirait.

LES CONSEILS WIKIFIN

  • Pensez à prévenir suffisamment tôt tous les organismes vous envoyant des factures. Vous éviterez ainsi les désagréments liés à des retards de paiement découlant de l’envoi de vos factures à une mauvaise adresse. 
  • Le service DoMyMove de bpost vous évitera bien des tracas en faisant suivre votre courrier à votre nouvelle adresse et en informant vos principaux fournisseurs de votre déménagement.
  1. La première démarche à accomplir, après un déménagement, est de s’inscrire au service population de l’administration communale de votre nouvelle résidence. C’est votre nouvelle commune qui se chargera d’informer l’ancienne de votre départ. Elle s’occupera également, le cas échéant, de modifier les documents d’immatriculation du ou des véhicules de votre ménage.
     
    Si vous ne changez pas de commune, il vous faudra signaler votre changement d’adresse au service population de votre commune.
     
    Un agent de quartier va d'abord vérifier que vous avez bien votre résidence principale à l'adresse que vous avez renseigné à la commune. Autrement dit, que vous vivez effectivement à cet endroit, seul ou en famille. Vous pourrez ensuite faire adapter les données relatives au domicile sur la puce de votre carte d’identité électronique et de celle des autres membres de votre famille.
     
    La commune n'est pas la seule institution à devoir être prévenue de votre changement d'adresse.  Dès qu'il est officialisé, votre déménagement est communiqué automatiquement à une série d'institutions, mais pour d'autres ça sera à vous de faire la démarche.
     
    • la mutuelle ;
    • l’INAMI ;
    • l’administration fiscale ;
    • la caisse d’allocations familiales ;
    • la caisse de paiement des allocations de chômage ;
    • le CPAS ;
    • etc.
       
    Institutions à prévenir
     
    • votre employeur ;
    • le Forem, Actiris ou le VDAB si vous êtes demandeur d’emploi ;
    • vos fournisseurs d’eau, d’électricité et de gaz ;
    • votre opérateur télécoms ;
    • les banques, courtiers et compagnies d’assurances auprès de qui vous êtes client ;
    • les journaux et magazines auxquels vous êtes abonné(e) ;
    • etc.
       
    Pensez à les prévenir suffisamment tôt pour éviter les désagréments liés à des retards de paiement découlant de l’envoi de vos factures à une mauvaise adresse. 

    LES CONSEILS WIKIFIN

    • Le service payant DoMyMove de bpost vous évite bien des tracas en faisant suivre votre courrier à votre nouvelle adresse et en informant vos principaux fournisseurs de votre déménagement.
    • L’administration fiscale est informée automatiquement de votre changement d’adresse. Toutefois, si vous avez introduit peu de temps auparavant une réclamation relative à vos impôts, il est conseillé de communiquer vous-même votre nouvelle adresse au service de taxation.
  2. Si vos revenus sont modestes, vous pouvez solliciter une aide au déménagement dans certaines circonstances.  Vous pouvez par exemple introduire une demande d'aide pour quitter une habitation déclarée insalubre ou qui devient inadaptée en raison d’un handicap.
     
    Ces aides et les conditions pour y avoir droit diffèrent selon la Région où vous résidez : en Wallonie, à Bruxelles ou en Flandre.
     
  3. De nombreuses dispositions pratiques doivent être prises avant le jour J, celui où vous quittez votre ancien logement pour votre nouveau lieu de vie. Parmi celles-ci :
     
    • le choix d’un déménageur.
      • Soit vous optez pour un professionnel si vous en avez les moyens. Mais, demandez des devis à plusieurs sociétés afin de comparer les prix et les services proposés. 
      • Une autre option est de faire appel à un ou plusieurs amis compatissants. Mais dans ce cas de figure, préparez-vous à une journée très fatigante. Par ailleurs, si des objets sont cassés pendant le déménagement, vous n'aurez que vos yeux pour pleurer, sauf si vous pouvez faire fonctionner l'assurance familiale de l'ami qui aura cassé l'objet, s'il en a une !
    • l’adaptation de votre police d’assurance incendie ;
    • au cas où vous en étiez locataire, la remise en état de votre logement actuel afin d’éviter les mauvaises surprises lors de l'état des lieux.  
    • la mise en caisses de toutes vos affaires ; 
    • le transfert des compteurs pour ne pas payer des factures pour un logement que vous n'habitez plus. Munissez-vous d'une facture récente sur laquelle se trouvent votre numéro de client, les numéros des compteurs et leur code EAN, et contactez vos différents fournisseurs d'eau, électricité, gaz, téléphone, etc.
    • Les sociétés distributrices de gaz et d'électricité offrent à présent des services simplifiés avec la possibilité de télécharger les formulaires ad hoc sur leur site internet.  L'idéal est de disposer de ces formulaires le jour de l'état des lieux de sortie.
    • réservé un emplacement de parking juste devant votre ancien et votre nouvel immeuble, surtout si vous faites appel à un service de déménageurs professionnels. Adressez-vous à l'administration communale pour connaître le service compétent et les heures d'ouverture.  Certaines communes réclament un surcoût en cas de placement d'un élévateur.
       
    Il est intéressant de relever pour les salariés qu'un déménagement ne fait pas partie des événements qui vous permettent de prendre un jour de congé rémunéré (ce que l’on appelle le "petit chômage"), sauf si ce droit est prévu dans votre convention de travail collective ou individuelle.  Il en est de même pour les fonctionnaires, sauf si le  changement de résidence a été ordonné dans l’intérêt du service.
  4. Rien ne vous contraint à vous domicilier dans votre kot, même si vous y résidez la majeure partie de l’année. En règle générale, vous demeurez, en effet, à la charge de vos parents, chez qui vous retournez régulièrement, les week-ends, les périodes de blocus, et durant les congés scolaires.
     
    Si vous souhaitez vous domicilier à votre kot, vous devez savoir que cette décision aura des conséquences importantes entre autres au niveau du contrat de bail et de la garantie locative de votre logement étudiant. Si votre résidence principale est votre kot, vous devrez vous plier à la loi sur les loyers.
     
    Changer de domiciliation aura aussi un impact au niveau des impôts payés par vos parents puisque vous ne serez plus considéré comme étant à leur charge.  Vos parents risquent également de perdre les allocations familiales qu'ils percevaient pour vous.
  5. Si vous avez travaillé comme salarié ou comme indépendant, la commune de votre nouveau domicile informera l’Office national des Pensions (ONP) de votre déménagement via la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale. Dans l’hypothèse où votre déménagement n’est que temporaire, il faudra toutefois prévenir vous-même l'ONP.
     
    Dans tous les cas, les fonctionnaires pensionnés sont, quant à eux, tenus de prévenir personnellement le Service des Pensions du Secteur Public (le SdPSP).
     
    Il est important de retenir que votre déménagement n’aura aucune influence sur le paiement de votre pension.