Les comptes en banque

Maintenant que vous vivez ensemble se pose la question de : comment allez-vous régler vos factures communes? La règle de base est de se simplifier la vie. Si pour vous la solution de facilité est l'ouverture d'un compte commun, n'hésitez pas une seconde. Tenez néanmoins à l'œil que les co-titulaires d’un compte commun sont tenus de rembourser les dettes éventuelles liées à ce compte, peu importe qui a contracté les dettes en questions.
 
Vous préférez conserver un compte à votre nom et donner une procuration à votre conjoint : c'est une alternative mais vous seul serez responsable de toutes les opérations réalisées sur le compte, même celles réalisées par votre conjoint. 
 
Prenons un exemple concret : votre conjoint a réalisé quelques achats qui plongent votre compte dans le rouge. Si ce compte est un compte commun, la banque pourra vous demander des comptes à tous les deux. Par contre, si le compte dans le rouge est à votre nom avec une procuration pour votre conjoint, la banque vous demandera des comptes, à vous et à vous seul.

LES CONSEILS WIKIFIN

  • Comparez toujours les tarifs avant d’ouvrir un compte en banque. Ceux-ci varient sensiblement d’une banque à l’autre. Comparer peut vous faire économiser plusieurs dizaines d’euros par an.
  • Si vous disposez d’un compte commun, pensez à faire domicilier vos factures fixes et récurrentes. Ceci s’applique notamment aux factures de gaz, d'électricité, au remboursement du loyer ou d’un crédit, etc.
  1. Il existe plusieurs manières d’ouvrir un compte en banque : soit directement au guichet de la banque, soit via Internet. Dans tous les cas, une preuve de votre identité, une attestation de domicile ainsi qu’une signature vous seront demandées. En principe, une banque ne peut pas vous refuser l’ouverture d’un compte bancaire. Elle peut, par contre, restreindre les services proposés et vous refuser l’octroi d’une carte ou l’accès à l’Online Banking.

    Si le compte est ouvert aux noms des deux conjoints, les documents et signatures des deux titulaires seront exigés.

    Pour la fermeture d’un compte, la procédure est tout aussi simple. Il suffira d’en faire la demande, soit au guichet, soit par écrit. Veillez à vous munir d’une pièce d’identité ou à en joindre une copie dans votre courrier. Si le compte est ouvert aux deux noms, les deux signatures seront nécessaires pour fermer le compte.

    Plus aucun frais ne peut être exigé par la banque pour l’ouverture ou la fermeture d’un compte à vue.

    La procédure pour transférer les avoirs, domiciliations, ordres permanents d'un compte auprès d'une banque vers un compte auprès d'une autre banque est également gratuite et ne nécessite que 8 jours.

    Plus d’infos sur l’ouverture et la fermeture des comptes.
    Plus d’infos sur la mobilité bancaire (transférer un compte vers une autre banque).
    Une Febelfin vous en dit plus à ce sujet.

    Le conseil Wikifin

    Avant d’ouvrir un compte en banque, pensez à consulter le détail des tarifs. Ceux-ci varient sensiblement d’un établissement à l’autre.

     

  2. En tant que titulaire d’un compte individuel, vous pouvez donner procuration (ou mandat) à qui vous voulez en ce compris, bien évidemment,  votre conjoint.  Vous devez pour cela signer un document fourni par votre banque et y mentionner les coordonnées de la/des personne(s) à qui vous octroyez ce mandat (les mandataires). Celles-ci doivent également signer le document.

    Donner une procuration sur votre compte à votre conjoint lui permettra d’effectuer certaines opérations bancaires à partir de votre propre compte. Vous êtes en déplacement à l’étranger et une facture doit être payée d’urgence à partir de votre compte individuel ? Votre conjoint, mandataire, pourra s’en charger. Même chose pour des retraits si vous êtes dans l’impossibilité de vous rendre au distributeur.

    La procuration peut être générale ou limitée. Avec votre banque, vous déciderez des limites à poser au mandat : limites de montants, limites de durée du mandat, restriction à certains types d’opérations, etc. Ainsi, vous pourriez donner procuration à votre conjoint pour une durée déterminée, la durée de votre séjour à l'étranger par exemple.  De même, le mandataire pourra, si vous le souhaitez, recevoir une carte liée à ce compte.

    En cas de décès du titulaire, la procuration est immédiatement annulée.

    Attention : le mandataire qui bénéficie d’une procuration ne devient pas pour autant titulaire du compte. En tant que titulaire unique, vous assumez seul l’entière responsabilité des opérations effectuées… y compris celles que le  mandataire aurait effectuées. De même, vous pouvez révoquer la procuration à tout moment sans son accord… ou même clôturer le compte. Réciproquement, si votre conjoint vous a donné procuration sur son compte, soyez conscient qu'il peut la révoquer du jour au lendemain ...

    Plus d’infos sur les comptes bancaires.
    Plus d’infos sur les comptes bancaires pour les conjoints.

    Les conseils Wikifin

    • Renseignez-vous auprès de votre banque sur les différentes restrictions applicables à une procuration.
    • Une séparation ou un divorce ne met pas fin à la procuration : il faudra donc en avertir la banque au plus vite.

     

  3. Non. Libre à vous d’organiser vos opérations bancaires comme bon vous semble.

    Un compte commun peut s’avérer plus facile pour effectuer les paiements qui reviennent régulièrement et qui sont nécessaires à la vie du ménage : les factures d’énergie, le loyer, le remboursement d’un crédit, les taxes, etc. Chacun l'approvisionne afin de payer les factures communes.

    Mais rien ne vous empêche évidemment d’effectuer ces opérations depuis un compte individuel.

    En fait, toutes les possibilités sont envisageables :

    • uniquement un compte commun sur lequel sont versés tous les revenus et au départ duquel sont payées toutes les dépenses,
    • uniquement des comptes individuels.
    • une combinaison des deux : un compte commun et des comptes individuels,
       

    Vous pouvez également accorder une procuration à votre conjoint sur votre compte personnel. Les effets d'une procuration sur un compte ne sont pas les mêmes que l'effet de partager un compte commun avec votre partenaire.

  4. Un compte commun peut s’avérer très pratique pour régler le paiement de dépenses communes liées aux besoins du ménage : le loyer, le remboursement d’un crédit, les factures d’énergie, les impôts, etc.

    Contrairement à la procuration sur un compte individuel, un compte commun a deux titulaires. Ceux-ci sont donc co-responsables des opérations qui y sont effectuées. Ils ne peuvent décider seuls d’ouvrir ou de fermer le compte.

    Pour ouvrir un compte commun, les co-titulaires doivent signer un document à la banque et fournir une preuve de leur identité. Vous ne devez pas être mariés ou cohabitants pour ouvrir un compte commun.

    Chaque co-titulaire pourra ensuite utiliser ce compte pour effectuer des virements, des paiements, des retraits, etc.

    Les co-titulaires d’un compte commun sont tenus solidairement du remboursement des dettes éventuelles liées à ce compte. Autrement dit, si le solde du compte vire au rouge parce que l’un des co-titulaires a dépensé sans compter, la banque peut demander à n'importe quels co-titulaires de rembourser les sommes dues.

    De même, un co-titulaire ne peut pas décider unilatéralement de sortir d’un compte commun : cette démarche demande l’accord de tous les co-titulaires. Enfin, notons qu’en cas de sortie d'un des co-titulaires du compte commun, la banque peut demander à n'importe quels co-titulaires de rembourser les sommes dues.

    Plus d’infos sur les comptes communs.
    Plus d’infos sur les dettes d’un couple.

    Les conseils Wikifin

    • Assurez-vous que les personnes avec lesquelles vous voulez ouvrir un compte commun soient capables de gérer ce compte de la manière dont vous le concevez.
    • Si vous optez pour un compte commun, n’hésitez pas à prévoir des ordres permanents pour vos factures fixes et récurrentes.