L’assurance pour les sportifs

La pratique du sport est bonne pour la santé. Mais en cas d’accident, elle peut avoir des conséquences financières importantes. L’assurance pour les sportifs vous permet de couvrir certains des risques auxquels vous êtes exposés quand vous faites du sport. Petit tour d’horizon. 

On distingue deux types de pratique sportive : professionnelle et en amateur.

Les sportifs professionnels sont couverts, en principe, en cas d’accident, par les assurances prévues dans le cadre de leur contrat de travail.

Par contre, les sportifs amateurs ne sont, eux, pas toujours couverts même s’ils jouent dans un club.

Nous n'évoquerons ici que la pratique du sport en amateur, et non les sports exercés à titre professionnel.

Que couvrent les assurances destinées aux sportifs ?

Vous blessez votre partenaire au tennis ? Vous vous cassez le pied pendant un match de foot ? Pour éviter de devoir assumer certains frais liés à cet accident (médecin, hôpital, etc.), vous pouvez décider de souscrire deux assurances pour vous protéger contre les fins de match douloureuses : l’assurance de responsabilité civile et l’assurance individuelle accidents :

• l'assurance de responsabilité civile (assurance R.C.) 

Cette assurance couvre les dommages que vous causeriez, par votre faute, à d’autres personnes pendant la pratique du sport. Attention : il ne suffit pas que vous ayez blessé la personne pour être responsable de l’accident. Vous devez avoir commis une faute. Cette faute s’apprécie en fonction du comportement qu’aurait eu toute personne raisonnable et prudente placée dans les mêmes circonstances.

Exemple : vous roulez à vélo et, pendant une course, votre concurrent veut vous dépasser. Vous le poussez violemment et il se blesse en tombant. Vous avez commis une faute : pousser son concurrent ne correspond pas au comportement d'une personne raisonnable et prudente qui serait placée dans les mêmes circonstances. Vous êtes dès lors responsable de l'accident.

L’assurance R.C. du sportif est généralement inclue dans le cadre de l’assurance R.C. Familiale. Pour en être certain, mieux vaut reprendre votre contrat et le vérifier.

• l'assurance individuelle accidents

Cette assurance couvre les frais occasionnés par les dommages corporels que vous subiriez personnellement suite à un accident dans le cadre de votre vie privée. Cela inclut donc l'accident qui surviendrait pendant la pratique d’un sport par exemple. Cela comprend pour une petite partie les frais médicaux. Mais l’objet principal de ce type d’assurance est de prévoir le versement d’un capital ou d’une rente, c'est-à-dire une somme d’argent que l’assureur vous versera périodiquement (par exemple tous les mois) pendant une période déterminée dans le contrat (par exemple jusqu’à l’âge de la retraite) :

  • en cas d’invalidité (c'est-à-dire le fait pour une personne d’avoir subi une lésion et, le cas échéant, l'impossibilité pour le travailleur de pouvoir effectuer ses activités professionnelles), cette invalidité pouvant être :
    • temporaire : lorsque les lésions de la victime vont encore évoluer vers une guérison qui pourra être totale ou partielle, ou
    • permanente (ou définitive) : lorsque l’état de la victime n’évoluera plus, même s’il n’est pas complètement guéri,
  • ou en cas de décès.

Il y aura d'abord dans la plupart des cas un remboursement par l'assurance obligatoire de la mutuelle. Ensuite, vos assurances médicales complémentaires, si vous avez, pourront intervenir si besoin. L'assurance individuelle accident interviendra alors, suivant les conditions et modalités du contrat, pour le montant non remboursé par la mutuelle obligatoire ou vos assurances complémentaires.

Le mot accident peut comprendre des choses différentes d’un assureur à l’autre. Par exemple, certains assureurs assimilent à un accident des événements tels que des brûlures, des déchirures musculaires, certaines intoxications. Etant donné qu’il n’y a pas de définition uniforme, il est important de bien lire la définition indiquée dans les conditions générales du contrat proposé avant de le souscrire !

Votre assurance individuelle accidents peut prévoir des exceptions, pour des sports à risque notamment. Il en est ainsi pour le saut en parachute, le saut à l'élastique, qui, bien souvent ne seront pas couverts. Mais ces sports se pratiquent  généralement par le biais d'une structure organisatrice. Vérifiez alors que l'organisateur couvre bien le risque que vous pourriez encourir en pratiquant ce sport par son intermédiaire.

Pour d’autres sports, certains assureurs peuvent limiter leur garantie. C’est souvent le cas du football, de l’équitation ou du cyclisme par exemple.

Si un sport est exclu de la garantie ou si la garantie est limitée, cela sera indiqué dans votre contrat. Lorsque vous souhaitez conclure un contrat d’assurance individuelle accident pour un sport bien particulier, n’hésitez pas à vous assurer auprès de votre assureur ou de votre courtier que ce sport sera bien couvert et sous quelles conditions ou dans quelles limites.

Les conseils Wikifin

  • Si vous pratiquez un sport (vélo, foot, tennis…) en amateur, renseignez-vous auprès de votre courtier ou de votre assureur sur les risques effectivement couverts par votre R.C. familiale.
  • Vérifiez si le contrat d’assurance que vous comptez souscrire couvre bien les risques liés au sport que vous pratiquez.
  • Si vous jouez dans un club, renseignez-vous auprès de celui-ci sur l'assurance prise par celui-ci pour couvrir les risques que vous pourriez encourir en pratiquant le sport. Si vous estimez que la couverture est trop limitée, envisagez de vous renseigner pour souscrire vous-même un contrat séparé qui réponde à vos besoins.