Options binaires et fournisseurs d’options binaires

options binairesParier sur les options binaires ? De préférence, pas ! Ouvrir un compte auprès d’un fournisseur d’options binaires inconnu ? Encore moins ! Les investisseurs pensent parfois pouvoir gagner facilement de l’argent avec les options binaires. À tort ! De nombreuses plateformes en ligne de trading d’options binaires sont utilisées par des escrocs qui non seulement agissent sans les agréments requis, mais détournent les fonds investis. Les options binaires sont en outre des produits financiers extrêmement risqués, l’investisseur court dans ce cadre le risque de perdre la totalité de sa mise.

C’est pourquoi la commercialisation d’options binaires est désormais interdite en Belgique. 

Que sont les options binaires ?

Ces derniers temps, de plus en plus d’investisseurs se voient proposer, la plupart du temps par des entreprises étrangères inconnues, d’investir de l’argent en spéculant sur l’évolution, dans les prochaines minutes, heures ou prochains jours, du prix d’un actif, comme par exemple :

  • une devise étrangère (dollar américain, livre britannique, yen japonais, ...)
  • une matière première (or, argent, pétrole, ...)
  • un indice boursier (Bel20, Eurostoxx50, ...).

Si leur prévision se réalise, les investisseurs récupèrent en principe leur mise et reçoivent un beau bénéfice en prime. Mais si leur prévision ne se réalise pas, ils perdent la totalité de leur investissement. C’est donc un contrat
« tout ou rien », appelé « option binaire », qui présente de nombreuses similitudes avec un jeu de hasard.

Options binaires, un exemple 

Prenons l’exemple d’une option binaire associée à l’or, dont le prix est par exemple de 1 140 dollars américains l’once. L’investisseur espère une hausse et achète une option binaire. L’option coûte 100 euros et l’émetteur de celle-ci promet de payer 70 euros si le prix de l’or excède 1 140 dollars américains l’once une heure plus tard.

Au bout d’une heure, trois situations sont envisageables :

  • Le prix de l’or est inférieur à 1 140 dollars américains l’once. L’option ne rapporte rien et la mise de 100 euros est perdue.
  • Le prix de l’or est à 1 140 dollars américains l’once. L’option ne rapporte rien et en principe, la mise de 100 euros reste sur le compte d’investissement.
  • Le prix de l’or est supérieur à 1 140 dollars américains l’once. L'option rapporte 70 euros en plus de la mise de 100 euros.

Quels sont les risques des options binaires pour l’investisseur ?

  • Avant toute chose, vous devez savoir que de nombreuses plateformes de trading d’options binaires sont utilisées par des escrocs qui non seulement agissent sans les agréments requis, mais détournent les fonds investis. Dans ces cas, les investisseurs ne récupèrent jamais les fonds et leur demande de remboursement restent sans suite. 
  • Si vous investissez dans des options binaires, vous encourez le risque de perdre la totalité de votre mise. Le risque de perte est plus important que les chances de gagner : les gains éventuels se limitent généralement à 70 % du montant investi. En revanche, vous risquez de perdre la totalité de la somme investie.
  • Un investisseur ne peut généralement pas contrôler si l’évolution du prix entre le début et la fin de la période est calculée correctement.
  • Le contrat entre l’investisseur et le fournisseur est généralement très déséquilibré ou même abusif. De ce fait, il est difficile de réclamer l’argent qui se trouve sur le compte d’investissement. Vous voyez donc votre argent, mais vous ne pouvez pas y toucher ! 

Vous trouverez davantage d’informations sur les risques liés aux options binaires sur le site web de l’Autorité des services et marchés financiers, la FSMA. La FSMA – souvent appelée « l’autorité de contrôle belge » – est chargée de la protection des consommateurs financiers et supervise, avec la Banque Nationale de Belgique, les marchés financiers belges.

Qui peut proposer des options binaires ?

Depuis le 18 août 2016, il est interdit à toutes les entreprises d’investissement (agréées ou non) de proposer de façon active des options binaires aux consommateurs belges.

C’est en effet en août 2016 que le règlement de la FSMA relatif à la commercialisation de certains produits financiers dérivés particulièrement risqués est entré en vigueur. Ce règlement interdit la commercialisation en Belgique de certains produits financiers dérivés particulièrement risqués, comme les options binaires.

Certaines techniques de vente agressives ou inadaptées utilisées dans le cadre de la commercialisation de pareils instruments financiers dérivés risqués sont désormais également interdites.

Vous trouverez davantage d’informations sur ce règlement sur le site web de la FSMA.