Comptant ou liquide

L’argent comptant est le plus ancien moyen de paiement au monde. Dans l’Antiquité déjà, on utilisait des pièces d'or et d'argent. Les billets de banque ont vu le jour au 17ème siècle. Les pièces et les billets constituent l'argent liquide, comptant.

Euros : pièces et billets

Le franc belge a été remplacé par l'euro le 1er janvier 2002. Depuis ce jour, l’euro est la monnaie utilisée dans tous les pays de la zone euro. Les billets et pièces en euros sont émis par les banques nationales des pays de la zone euro.

Il y a 8 pièces de monnaie : de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 eurocents et de 1 et 2 euros. Elles possèdent toutes une face 'européenne', la même dans chaque pays. L’autre face est la face 'nationale', qui diffère d'un pays à l'autre. Il existe également 7 billets en euro : de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros. Les billets en euro sont identiques au recto et au verso pour tous les pays de la zone euro, à l'exception du numéro du billet qui, lui, est unique.

Toutes les pièces de monnaie en euro et eurocent, quelle que soit leur face nationale, et tous les billets en euro sont valables dans tous les pays de la zone euro. Dans certains pays ou régions où l'euro n'est pas la monnaie officielle, les commerçants acceptent également l'euro.

Comment utiliser les pièces de monnaie et les billets ?

L’argent liquide, billets et pièces, est un moyen de paiement légal, ne pouvant en principe pas être refusé. Un commerçant ou un créancier ne peut refuser l’argent liquide que dans certains cas exceptionnels :

  • lorsque le billet que vous proposez n'est pas proportionnel à votre achat. Par exemple si vous voulez payer un paquet de chewing gum avec un billet de 200 ou 500 euros ;
  • lorsque le commerçant soupçonne qu’il s’agit d’un faux billet ;
  • lorsque le billet est endommagé (dans ce cas vous pouvez l’échanger auprès de votre banque).

Un créancier ou commerçant peut refuser d'autres moyens de paiement, comme par exemple votre carte de paiement ou un virement. Le cash reste le premier moyen de paiement reconnu légalement.
Pour lutter contre la fraude et l'argent en noir, le gouvernement a décidé de limiter l'utilisation de l'argent liquide :

  • si le prix d'achat est inférieur à 3 000 euros, vous pouvez le payer entièrement en liquide ;
  • si le prix d’achat est supérieur à 3 000 euros, vous pouvez payer maximum 10% du prix d'achat total en liquide, avec un maximum absolu de 3 000 euros.

Un exemple

Vous achetez une voiture d’occasion qui coûte 11 000 euros. Le prix d’achat est supérieur à 3 000 euros : vous ne pouvez donc pas payer la totalité du montant en liquide. Vous pouvez régler maximum 10% du prix d'achat en liquide, avec un maximum absolu de 3 000 euros. Concrètement, vous pouvez payer au maximum 1 100 euros en liquide et le reste, 9 900 euros, avec un autre moyen de paiement.

Imaginons que vous achetiez une nouvelle voiture de luxe coûtant 60 000 euros : vous pouvez alors payer maximum 10% en liquide, avec un maximum absolu de 3 000 euros. Concrètement, il s’agit ici de maximum 3 000 euros en liquide.

Depuis 2014, l’achat de biens immobiliers, comme par exemple une maison ou un terrain, ne peuvent plus être réglé en liquide. 

Loading Video...

Avantages et désavantages de l'argent liquide

L’argent liquide est un moyen de paiement quotidien accepté, partout dans la plupart des cas. Et c’est justement là son point faible :

  • comme il n’est pas nominatif, il peut être facilement volé ou perdu ;
  • l’argent liquide ne produit pas d’intérêt, contrairement à un compte d’épargne par exemple ;
  • les pièces et les billets sont nocifs pour l’environnement, parce qu’ils doivent être produits et ensuite distribués en toute sécurité. L’argent liquide coûte donc plus cher qu'un paiement électronique ;
  • l’argent liquide peut être contrefait, malgré les 7 signes de sécurité que possèdent les billets d'euro. La contrefaçon des pièces et des billets donne lieu à de lourdes peines ;
  • l’argent liquide s’use. Un commerçant peut refuser les billets abîmés. Si vous possédez un billet endommagé, vous pouvez l’échanger dans votre banque.

Les conseils Wikifin

  • Vous pouvez presque toujours payer les petits montants en liquide.
  • Vous pouvez payer avec des euros partout dans la zone euro, mais également dans certains pays qui se situent en dehors de cette zone. Dans les autres cas, les banques ou bureaux de change peuvent changer vos euros en devise locale.
  • Méfiez-vous des billets contrefaits. Les signes de protection des billets sont présentés sur le site web de la Banque centrale européenne. Ils permettent de distinguer les faux billets des vrais.