Des alternatives à votre compte d’épargne

Les taux d’intérêt sur les comptes d’épargne ont atteint un niveau historiquement bas. Vous recherchez une alternative plus rémunératrice ? Une possibilité est d’essayer de trouver un compte d’épargne offrant un taux d’intérêt plus élevé ? À moins que vous n'envisagiez un placement offrant un rendement plus élevé, mais impliquant également davantage de risques ?

Un autre compte d’épargne ?

Les taux d’intérêt étant très bas, les rémunérations des comptes d'épargne ne diffèrent pas tellement d’une banque à l’autre. Cela peut toutefois valoir la peine de rechercher un compte d’épargne plus rentable, surtout pour les montants plus importants. 

Quelques conseils :

  • Pour trouver le compte d’épargne offrant le taux d’intérêt le plus élevé, utilisez le simulateur d’épargne Wikifin. Ce simulateur est actualisé en permanence. Les banques se sont engagées à transmettre en temps et en heure leurs derniers taux d'intérêt. Le simulateur d’épargne Wikifin ne présente que les taux d'intérêt des comptes épargne réglementés (voir ci-dessous pour un complément d’explication).
  • Si vous laissez votre argent toute une année sur un compte d’épargne réglementé, vous avez droit à une prime de fidélité. Si vous retirez votre argent avant la fin de l’année, vous perdez votre droit à la prime de fidélité. Tenez-en compte si vous voulez placer votre épargne d'une autre façon. Vous trouverez un complément d’information à ce sujet ici.
  • Pour garder le contrôle sur votre épargne, évitez de multiplier les ouvertures de comptes épargne. Informez votre conjoint ou un membre de votre famille en qui vous avez confiance de l'endroit où vous avez placé votre épargne et vos investissements : cela pourrait être utile si vous deviez décéder inopinément.

Un compte réglementé ou non réglementé ?

Vous partez peut-être du principe que vous ne payerez jamais d’impôts sur les intérêts des comptes d’épargne ? C'est généralement le cas, du moins si votre compte d’épargne est réglementé. Un compte d’épargne est considéré comme réglementé entre autres dès qu’un intérêt de base et une prime de fidélité sont payés sur ce compte. La date du paiement de ces intérêts est reprise dans le règlement du compte (informations clés). 
La grande différence entre le compte d’épargne réglementé et non-réglementé réside dans le traitement fiscal des intérêts perçus sur ces comptes. 
Les intérêts des comptes d’épargne non réglementés font l’objet d’un impôt de 30 % (précompte mobilier).
 
Les intérêts des comptes d’épargne réglementés ne font l’objet d’un impôt que s’ils sont supérieurs à  960 euros  au total sur un an. Vous devrez payer 15% de précompte mobilier pour les intérêts dépassant les 960 euros.  
 
Si vous comparez les comptes épargne, vous devez évidemment tenir compte des impôts éventuels sur les intérêts. Un intérêt de 2% sur un compte d’épargne non réglementé devient, après retenue du précompte mobilier, un intérêt de 1,5%.

Épargner auprès d’une banque étrangère ?

L’argent que vous épargnez auprès d’une banque belge est protégé par le Fonds de garantie. Les banques sont obligées de s'affilier à ce règlement de protection et en cas de faillite, le Fonds de garantie vous rembourse votre épargne jusqu’à 100.000 euros. Pour un complément d'information sur cette protection, consultez www.fondsdegarantie.belgium.be.
 
Vous êtes client d'une banque étrangère ? Celle-ci peut éventuellement être couverte par un système de garantie étranger. Mais la fiabilité d'une telle garantie étrangère dépend de la solidité financière du pays en question. La notation de cet État peut vous donner une indication sur sa solidité financière. Pour un complément d'information sur la signification d'une notation, cliquez ici. Les notations des autres pays sont présentées ici.

Peut-être est-ce le bon moment pour prendre un peu plus de risques?

Tout le monde a intérêt à se constituer une réserve d’épargne : celle-ci permet de faire face à des dépenses importantes imprévues ou par exemple d’épargner pour le voyage de l’été prochain. Mais pour la partie de votre épargne qui excède la réserve, vous pouvez envisager autre chose qu’un compte d’épargne. Cette autre solution vous rapportera probablement davantage, mais il y a un ‘prix’ à payer : votre argent sera peut-être indisponible pendant une période donnée, ou vous encourez le risque de perdre une partie de votre épargne. Le placement idéal est différent d'une personne à l'autre :
  • Si vous pouvez vous passer de votre épargne un peu plus longtemps, mais ne souhaitez pas prendre beaucoup de risques, vous pouvez placer votre argent sur des comptes à termes, dans des prêts-citoyens ou des bons de caisse, des bons d’État ou des assurances de la branche 21. Ce sont des placements émis ou garantis par le gouvernement.
  • Si vous pouvez vous passer de votre épargne plus longtemps, et si vous êtes prêt à prendre un risque un peu plus grand, vous pouvez opter pour des obligations d'entreprise. Le risque est un peu plus important, parce que l’État n'offre pas de garantie et qu’une entreprise implique généralement davantage de risques que le gouvernement. Les taux d’intérêt des obligations d’entreprise sont donc plus élevés. Vous pouvez ajouter un rendement supplémentaire – et donc également des risques - en achetant des obligations d'entreprise en devise étrangère.
  • Vous pouvez également investir dans des actions, pouvant produire un rendement plus élevé, mais impliquant également davantage de risques. Est-ce le bon moment d’acheter des actions ? Comme toujours, des spécialistes de la bourse prétendent que les cours des actions sont déjà trop élevés, mais d'autres affirment que nous sommes à la veille d'une nouvelle hausse considérable des cours. Wikifin.be ne souhaite pas être la énième voix à se mêler au débat, mais peut vous donner quelques bons conseils :
    • Investissez seulement dans des actions si une baisse temporaire de la bourse ne vous empêche pas de dormir. La bourse peut en effet considérablement varier. 
    • Diversifiez vos placements dans des actions pour répartir les risques. Une bonne méthode pour ce faire est d’acheter un fonds de placement en actions. Mais attention aux coûts.
    • Essayez d’investir régulièrement. Acheter à bas prix et vendre à prix élevé est l’idéal, mais peu de personnes arrivent à le faire en pratique. En investissant régulièrement, quand la bourse est en baisse aussi, vous obtiendrez le rendement moyen à long terme d'un placement en actions. Et celui-ci s’est avéré élevé dans l’histoire.
Chacun doit déterminer, en fonction de son propre tempérament et de son comportement de risque, quel placement lui convient le mieux. Prendre un peu plus de risques peut être une bonne solution pour compenser le faible taux d’intérêt, mais votre épargne ne doit pas vous rendre insomniaque. 
 
Attention à la fraude : dès que vous avez affaire à des conseillers qui veulent vous vendre un placement à rendement élevé garanti et à faible risque, la méfiance est de mise. Lorsqu’un placement semble trop beau pour être vrai, c’est généralement qu’il ne l’est pas. Découvrez ici nos conseils pour lutter contre la fraude au placement.