Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Dernière mise à jour

Comment vendre et acheter des obligations ?

Sur cette page

Où acheter et vendre des obligations ?

Le lieu de cotation de votre obligation va dépendre du moment auquel vous l’achetez. Vous pouvez acheter des obligations soit :

  • Sur le marché primaire, au moment où une entreprise ou un Pouvoir Public décide d’en émettre.
  • Sur le marché secondaire, lorsque vous achetez des obligations émises depuis un moment déjà. Dans ce cas, vous ne les achetez pas à l’émetteur, mais à un investisseur qui souhaite vendre ses obligations.

L'achat et la vente d'obligations s'effectuent presque toujours via un banquier ou un intermédiaire financier. Informez-vous bien auprès de celui-ci pour savoir exactement ce que vous achetez.

Comment est fixé le prix des obligations ?

On distingue deux types de prix pour une obligation.

  • Émission de l’obligation
    Lorsque vous achetez des obligations sur le marché primaire, au moment de leur émission donc, vous payez un prix fixé à l’avance qui est proche de la valeur nominale de l'obligation.
  • Cotation sur le marché secondaire
    Pendant la durée de l'obligation, le cours de l'obligation fluctue quotidiennement en bourse, surtout en fonction de :
    • La santé financière de l’entreprise ou des Pouvoirs Publics qui a émis l'obligation. Si celle-ci se dégrade, le cours de l’obligation va baisser. Mais l’inverse peut être vrai également.
    • L’évolution des taux d’intérêt du marché. Imaginons que vous ayez une obligation de 10 000 euros d’une durée résiduelle de 5 ans, avec un intérêt annuel de 5 %. Au même moment, les taux d'intérêt du marché dépassent péniblement 2 %. Dans ce cas, beaucoup de personnes auront envie de vous racheter votre obligation, et son cours va donc monter. Le raisonnement inverse s’applique également.

Bon à savoir

Lorsque les taux d’intérêt du marché baissent, le cours des obligations augmentent. L’inverse est également vrai.

Qu’est-ce que la valeur nominale d’une obligation ?

Lorsqu’une obligation est émise pour la première fois, une valeur lui est attribuée. C’est la « valeur nominale ». Ainsi, si une entreprise veut lever
1 000 000 d’euros, elle peut émettre 1000 obligations dont la valeur nominale sera de 1000 euros.

La valeur nominale n’est pas toujours la somme que vous devez effectivement payer pour acheter l’obligation. Il se peut que vous deviez payer un peu plus ou un peu moins que la valeur nominale. Le prix que vous devez payer pour l'obligation s'appelle le prix d’émission. La différence entre la valeur nominale et le prix d’émission est la « prime d’émission ».

À l’échéance, le montant qui vous est remboursé correspond généralement à la valeur nominale. Dans certains cas, vous percevez un petit supplément lors du remboursement. C’est la « prime de remboursement ».

Qu’est-ce qu’un cours en dessous et au-dessus du pair ?

Une fois émises les obligations s’échangent en bourse sur le marché secondaire. Le cours boursier d'une obligation s'exprime toujours en pourcentage de la valeur nominale. Lorsqu’une obligation d’une valeur nominale de 2000 euros est cotée à 104 %, cela signifie que vous devez débourser 2080 euros pour l'acheter.

Une obligation cotée au-dessus de 100 % est cotée 'au-dessus du pair', et une obligation cotée en-dessous de 100 % est cotée ‘en dessous du pair’.

Que sont les intérêts courus ?

Si vous achetez une obligation sur le marché secondaire vous l’achèterez rarement le jour du paiement des intérêts. Lors de votre achat vous devez donc tenir compte des intérêts courus. Ce sont les intérêts pour la période entre le dernier paiement de coupon et la date de votre achat. Ces intérêts sont dus au vendeur de l’obligation.

Exemple : Vous avez acheté une obligation à 100 % affichant un taux d’intérêt de 4 % le 1er juillet

La date du coupon est le 1er janvier. Dans ce cas il y a 6 mois d’intérêts courus. Le vendeur de l’obligation a droit à ces six mois d’intérêts sur les obligations qu’il détenait en portefeuille. Vous devez donc payer la somme de 20 euros d’intérêts courus au vendeur qui devra s’acquitter du précompte mobilier sur ces 20 euros.

Attention, ces intérêts courus ne sont pas pris en compte dans le prix des obligations.

Conseil Wikifin

Lorsque vous acheter une obligation tenez compte du prix de l’obligation, de sa durée, de son rating, du taux d’intérêt affiché, … mais également des intérêts courus.