Quels sont les autres frais à prévoir en cas d’achat immobilier ?

Le coût réel de l’acquisition de votre maison ou de votre appartement ne s’arrêtera pas au prix d’achat. Dans votre budget d'achat, il vous faudra tenir compte de nombreux frais annexes qui devront, pour la plupart, être payés à la signature de l’acte.
 
1. Les « frais de notaire »
 
On rassemble sous l’expression « frais de notaire » une série de frais et taxes, dont l’addition vous sera présentée par le notaire. Ceux-ci sont de plusieurs types.
 
Les droits d’enregistrement
 
Les droits d'enregistrement constituent une taxe sur l’achat d’un logement ou d'un terrain. Ils correspondent à un pourcentage du prix d’achat. Ce pourcentage qui varie selon les Régions :
  • 12,5 % en Région wallonne ;
  • 12,5 % dans la Région de Bruxelles-Capitale ;
  • 7 % en Région flamande (pour votre seule habitation propre).
S’il s’agit d’une habitation modeste, les droits d’enregistrement peuvent, sous certaines conditions, être réduits à 5 % en Région flamande et à 5 ou 6 % en Région wallonne
 
La Région de Bruxelles-Capitale n’applique pas ce mécanisme, mais ceux qui y achètent une première habitation comme résidence principale dans une des 19 communes bénéficient d'un abattement (diminution de la base imposable). Cet abattement est de 175.000 euros. Pour bénéficier de cet abattement le montant total de l’acquisition du bien ne peut être supérieur à 500.000 euros.
 
Les honoraires du notaire pour l’acte d’achat et l’emprunt hypothécaire

Les honoraires du notaire correspondent à un pourcentage de la valeur du bien. Ces honoraires sont fixés par la loi, si bien que tous les notaires appliquent le même tarif. Les honoraires du notaire sont déterminés en fonction d'une échelle dégressive des pourcentages du prix d'achat (plus le logement vendu est cher, plus les frais sont bas). Si le vendeur et l’acheteur font appel à deux notaires différents, cela n’aura aucune influence sur le montant des honoraires qu’ils devront payer : les deux notaires consultés se partageront la somme.

Les frais administratifs

Pour s’assurer que la vente se déroule au mieux, le notaire doit effectuer une série de recherches hypothécaires, fiscales, urbanistiques, etc., demandez certains certificats et effectuer certaines notifications. Toutes ces recherches ont un coût. La transcription de l’acte, l’inscription de l’hypothèque, les extraits cadastraux, les frais de timbres, etc. vous seront également facturés. Au total, la note de ces frais administratifs varie entre 650 et 1 250 euros.

Les droits d’enregistrement de l’emprunt hypothécaire

À ne pas confondre avec les droits d’enregistrement pour l'achat! Il s’agit d’une taxe équivalente à 1 % de l’emprunt.

Les droits d’inscription hypothécaire

Cette taxe équivaut à 0,30 % du capital emprunté.

2. Les frais bancaires

Si vous devez recourir à un emprunt pour financer l’achat de votre habitation, l’organisme de crédit vous facturera des frais liés à l’ouverture du dossier et à l’expertise immobilière. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet ici.

3. Les frais d’architecte

Vous comptez rénover ou agrandir l'habitation que vous venez d’acheter ? Dans ce cas, vous ferez certainement appel à un architecte. Contrairement aux notaires, les architectes sont libres de fixer leurs honoraires.

4. Les frais de demande de permis d’urbanisme

Si vous comptez faire des travaux, renseignez-vous d’abord auprès de la commune sur les règles d’urbanisme. En fonction du règlement communal, vous devrez peut-être demander un permis pour pouvoir remplacer vos châssis ou ajouter une véranda par exemple. Ces permis d’urbanisme ont, eux aussi, un coût.

5. Les assurances

Avant d'accorder un crédit hypothécaire, les banques exigent la plupart du temps que l'emprunteur souscrive à une assurance solde restant dû la compagnie d’assurances versera à la banque le capital encore dû.
 
L'assurance habitation couvre contre divers risques, comme l'incendie, les dégâts des eaux, le vol, etc. Elle n’est pas strictement obligatoire, mais fortement conseillée. 
 
Une assurance responsabilité civile familiale (appelée RC familiale) vous couvre contre les petits accidents de la vie quotidienne que vous et les membres de votre famille peuvent occasionner. Si par exemple, en repeignant votre façade, vous faites tomber l’échelle sur la voiture de votre voisin, l’assurance R.C. familiale prendra en charge les frais de réparation de la voiture.
 
6. Les frais de copropriété
 
Si vous achetez un appartement, vous devez tenir compte de frais de copropriété : le nettoyage des couloirs et des escaliers par exemple, la rénovation de la façade, l’entretien ou le remplacement de l’ascenseur, etc. L’acte de vente et le règlement de la copropriété déterminent la part que chaque copropriétaire doit assumer dans les frais communs.

Le conseil Wikifin

  • Tenez compte des multiples frais liés à un achat immobilier au moment de constituer votre budget.