« Investissez dans le vin et réalisez une plus-value de 60 % » ?

Si vous voyez passer ce type de message sur les réseaux sociaux ou un site internet, un bon conseil : ne cliquez pas pour en savoir plus et ne laissez pas vos coordonnées pour être recontacté ou pour recevoir plus d’informations. L’arnaque est bien rodée et vous risquez fort d’y laisser une partie de vos économies.

« Investissez dans le vin et réalisez une plus-value de 60 % » ?

Voici comment cela se passe :

Les sociétés se présentent comme des « spécialistes de l’investissement dans les grands crus » et prétendent rendre ce placement accessible à tous, en proposant une plateforme en ligne d’achat et vente de grands crus. Le site a l’air très professionnel et fait parfaitement illusion. Concrètement, ces sociétés vous proposent d’acquérir des bouteilles de grandes maisons, s’engagent à les mettre en cave pour vous et enfin, à trouver de gros acheteurs, afin de dégager des plus-values importantes. Vous n’avez rien à faire, ces sociétés « s’occupent de tout » !  En réalité, elles veillent surtout à vous subtiliser un maximum d’argent !

« Au début, j’ai investi de petits montants de moins de 5.000 €. Très vite, après une semaine, les rendements étaient atteints et les plus-values étaient versées sur mon compte. J’ai donc commencé à investir un montant plus important. Après moins de deux semaines, je reçois une offre d’un soi-disant investisseur chinois qui rachète mes 48 bouteilles avec une plus-value de +/-60 %. C’est alors que je demande à mon interlocuteur, Monsieur XXX, de me reverser les sommes que j'ai investies et la plus-value. Monsieur XXX me dit alors qu’il faut compter entre 10 et 15 jours pour avoir l’argent sur mon compte. Après 15 jours, je recontacte Monsieur XXX et il m’informe que je dois payer la TVA tchèque pour un montant de XXX € afin de pouvoir verser le montant sur mon compte. Une vraie arnaque ! »

Malheureusement, les investisseurs mis en confiance ne récupèrent rien des sommes subtilisées : l’argent envoyé à l’étranger est très vite redistribué, via des réseaux criminels, vers d’autres comptes étrangers.

Si vous deviez tomber dans les griffes de ces escrocs, la seule chose à faire est de contacter immédiatement votre police locale afin de porter plainte et signalez l’arnaque à la FSMA via le formulaire de contact pour les consommateurs.  

Et surtout retenez bien : « Si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est pas ! »

Pour en savoir plus :