Remplir votre déclaration d’impôts 2019: les bons conseils !

Remplir votre déclaration d’impôts 2019: les bons conseils !

Quand dois-je déposer ma déclaration fiscale ?

Les déclarations en version papier pour l’exercice d’imposition 2019 (revenus de l’année 2018) doivent être rentrées pour le 28 juin 2019 au plus tard. Pour les déclarations en ligne via Tax-on-web, le fisc vous laisse jusqu’au 11 juillet 2019.

Cette année, plus de 3,2 millions de contribuables (soit 42%) recevront une proposition de déclaration simplifiée (PDS). Si le fisc vous envoie une PDS, il suffit de vérifier attentivement les données mentionnées dans la déclaration. Si celles-ci sont correctes et complètes, vous n’avez plus rien à faire. Vous recevrez automatiquement votre avertissement-extrait de rôle. Par contre, si vous n’êtes pas d’accord avec la proposition du fisc, vous devrez la corriger via Tax-on-web ou via le formulaire papier en respectant les mêmes délais que pour une déclaration normale. Pour plus d’informations concernant la déclaration simplifiée, cliquez ici.

Attention, si vous rentrez votre déclaration trop tard, vous risquez une grosse amende, un accroissement d’impôt ou une « taxation d’office ». Cela signifie que le fisc remplit lui-même la déclaration, souvent sans tenir compte des déductions et réductions fiscales. Vous risquez donc de devoir payer (beaucoup) plus d’impôts que si vous aviez complété votre déclaration à temps !

Rappel pour les comptes détenus à l’étranger

Vous êtes tenus de déclarer les comptes détenus à l’étranger ainsi que les revenus mobiliers qui y sont liés. Les contribuables qui en 2018 ont oublié de cocher la case « compte à l’étranger » alors qu’ils possédaient un compte à l’étranger en 2017 recevront un courrier de rappel de l’administration fiscale. Si cet oubli est corrigé en 2019, l’administration fiscale n’appliquera pas de sanction. En revanche, si ce compte a produit des revenus mobiliers imposables dont le fisc n’a pas eu connaissance, vous risquez une grosse amende et/ou un accroissement d’impôts.

Nouveautés et points d’attention

Réductions d’impôt – Cadre X
  • Pour les versements dans un plan de pension complémentaire pour indépendant (CPTI) : codes 1342 et 2342
  • Pour l’acquisition de nouvelles actions ou parts d’entreprises en croissance : codes 1334 et 2334
  • Pour les dépenses liées à une procédure d’adoption : code 1341
  • Pour les moins-values sur actions lors du partage total de l’avoir social de pricafs privées : codes 1329-2329
Revenus des capitaux et biens mobiliers – Cadre VII

Les premiers 640 euros de dividendes d'actions ne sont pas imposés. Cette exonération n’est pas appliquée immédiatement à la source lors du versement des dividendes. Pour en bénéficier, vous devez donc la réclamer vous-même lors de votre déclaration. Pour cela, il vous faudra calculer vous-même le précompte mobilier effectivement retenu à la source sur le montant exonéré de vos dividendes et l’indiquer (codes 1437 ou 2437).

Exemple : si vous avez perçu en 2018 des dividendes d'actions pour un montant supérieur ou égal à 640 euros sur lequel la banque a retenu 30% de précompte mobilier, vous pouvez récupérer le précompte mobilier sur les 640 euros exonérés via votre déclaration d’impôts. Le montant maximum que vous pouvez récupérer est de 192 euros (30 pour cent de 640 euros).

Comptes titres et dividendes

Si au cours de l’année 2018 vous étiez titulaire de plus d’un compte-titre pour la période allant du 10 mars 2018 au 31 décembre 2018, vous devez l’indiquez dans le cadre XIV de votre déclaration même si la valeur totale sur tous vos comptes-titres est inférieure à 500.000 euros.

Nouvelle application pour les revenus étrangers

Si vous percevez des revenus étrangers, une application développée dans Tax-on-web vous permet désormais de déterminer :

  • dans quel pays (Allemagne, France, Espagne, Italie, Luxembourg, Pays-Bas) ces revenus (professionnels et immobiliers) seront imposés ;
  • comment mentionner ces revenus dans votre déclaration ;
  • si ces revenus sont soumis ou non à la taxe communale.
Nouveau régime pour l’économie collaborative

En 2018, le régime fiscal a été remplacé par un régime s’appliquant à la fois aux revenus de l’économie collaborative et à ceux issus des services occasionnels entre citoyens et ceux tirés du travail associatif. Si l’ensemble de ces revenus n’excède pas le plafond de 6.130 euros, ils ne seront pas taxés. Si vous avez tiré des profits de l’économie collaborative avant le changement de régime, le précompte payé sera pris en compte dans le cadre XIII de votre déclaration.

Conseils pour vous faciliter la vie

N’attendez pas le dernier jour pour remplir votre déclaration. Si vous avez besoin d’aide, différentes possibilités s’offrent à vous :

  • consulter la brochure explicative en ligne
  • trouver des informations pratiques sur la fiscalité sur le site du SPF Finances
  • appeler le contact center au 02/572.57.57 tous les jours ouvrables de 8h à 17h
  • se rendre à une séance de remplissage proposée à travers tout le pays (dans les bureaux du SPF Finances, dans les communes ou les centres commerciaux) du 2 mai au 28 juin 2019.

Vérifiez votre numéro de compte indiqué sur la déclaration. Ajoutez-le ou modifiez-le si nécessaire lors du remplissage de votre déclaration ou via la plateforme MyMinfin (qui vous permet de connaître à tout moment le statut de votre déclaration). Vous éviterez ainsi tout retard si vous êtes concerné par un remboursement.

Pour obtenir une simulation et un calcul anonyme de votre impôt, utilisez l’outil Tax-Calc.