Quel est le rendement d'une action ?

Contrairement à ce qui se passe avec les produits d’épargne, comme un compte d'épargne ou un bon de caisse, vous ne savez jamais au préalable combien va vous rapporter un placement en actions.

Le rendement d'un placement en actions dépend de trois à quatre facteurs :

La différence entre le prix d’achat et le prix de vente

Lorsque vous vendez une action à un prix plus élevé que celui que vous avez payé pour l'acheter, vous enregistrez une plus-value. Dans le cas contraire, vous encaissez une moins-value.

Si par exemple vous avez payé 40 euros pour une action et si vous la vendez ensuite 44 euros, vous enregistrez une plus-value de 10%. Attention, ces 10% ne représentent qu'une partie du rendement. Il y a en effet encore d’autres facteurs qui déterminent ce qu'une action va vous rapporter. 

Le dividende

En tant qu’actionnaire, vous êtes copropriétaire d’une partie de l’entreprise. Une entreprise qui fait du bénéfice peut décider de le distribuer, en tout ou en partie, à ses propriétaires, les actionnaires, à vous donc. La distribution de ce bénéfice s’effectue sous forme de dividende. Le bénéfice total à distribuer est divisé par le nombre de parts (actions), et vous recevez ainsi un dividende par action que vous possédez.

Un exemple

Imaginez qu’une entreprise ait 100 000 actions et que vous en possédiez 1 000 sur les 100 000. Si cette entreprise décide de distribuer 200 000 euros de ce bénéfice, vous recevrez 2 euros de dividende par action que vous possédez. Si vous avez acheté par exemple une action à 40 euros et si vous la vendez 4 ans plus tard à 44 euros et si vous avez touché 4 fois un dividende de 2 euros, celui-ci augmente le rendement de votre placement.

Attention ! Une entreprise n’est pas obligée de verser des dividendes. Apple, qui est pourtant une entreprise très prospère, n'a pas versé de dividendes de 1995 à 2011. Elle n’a recommencé à le faire qu’en août 2012.

Les frais et impôts

Vous devez également tenir compte des frais liés aux transactions, ventes et achats. Il ne s’agit pas seulement de la taxe boursière légale, mais également de l’indemnité que votre banque ou société de bourse, vous facture : la commission ou les frais de courtage. La gestion du compte de titres sur lequel se trouvent vos actions coûte également de l'argent, ce sont les droits de garde.

Outre ces frais, vous devez également payer les impôts sur le dividende que vous touchez éventuellement. L'impôt sur les dividendes d'actions belges est de 30 %. Ce qui signifie qu’un dividende de 20 euros, par exemple, vous rapporte 14 euros nets.

L’évolution du taux de change

La monnaie ou devise de votre action a également un impact sur son rendement. Imaginez que vous achetiez aujourd’hui une action à 40 dollars, et que vous la vendiez dans sept ans pour 44 dollars. Si la valeur du dollar par rapport à l’euro a changé entre-temps, cette modification influence le rendement.

Le cours de change peut être un facteur de risque important pour les actions en devises dont le cours peut fortement varier. Le cours de change a moins d’impact sur le rendement des actions dans votre propre monnaie.

Les conseils Wikifin

  • Pour le calcul de votre rendement, tenez compte des quatre facteurs déterminants.
  • Si une entreprise ne distribue pas de dividende, cela ne signifie pas pour autant que son action a peu de rendement.