Un investissement, c’est bien plus complexe que vous ne le pensez

Il est très difficile d'évaluer tous les risques d'un placement. Personne ne sait exactement de quoi l'avenir sera fait. Vous pouvez limiter certains risques, mais n'avez aucune prise sur d'autres. Pour bien évaluer le risque d’un placement donné, vous devez avant tout vous poser les bonnes questions. Envisagez les différents risques en fonction du rendement qui va de pair.

Le vendeur du produit n’est pas toujours l’émetteur 

Attention : celui qui vend le produit d'investissement n'est pas nécessairement celui qui l'a créé ou qui est responsable du fait que vous récupériez votre argent.
Il se peut que la banque ou l'intermédiaire financier qui vous a vendu le placement se porte bien. Mais ce n’est peut-être pas le cas de la banque ou de l'entreprise qui doit vous rembourser. Dans ce cas, il est important que vous contrôliez également si cette autre partie mérite votre confiance et votre argent. En cas de problème, c’est en effet cette autre partie qui devra vous rembourser, et pas celle qui vous a vendu le produit d'investissement.

Quid si vous voulez récupérer votre argent avant l’échéance ?

Hormis le compte d’épargne, les autres produits d’épargne et d’investissement vous contraignent généralement à bloquer votre argent pour une période prédéterminée. Mais imaginez que vous ayez besoin de votre argent plus tôt que prévu. La plupart des produits de placement vous offrent la possibilité de récupérer votre argent avant l'échéance. Mais cela va de pair avec des frais parfois très élevés. Concernant ces frais, vous pouvez demander plus d’informations à votre banquier, assureur ou intermédiaire financier.

Tenez compte de l'échéance de votre placement

Si vous achetez un produit de placement pour plusieurs années, par exemple un bon d'État ou un produit d'assurance-vie de la branche 21, vous devez tenir compte du fait que :

  • ce qui semble un bon taux d'intérêt aujourd'hui ne le sera peut-être plus dans deux ans ;
  • vous n’avez pas non plus de prise sur l’évolution de l’inflation pendant cette période ;
  • si vous avez besoin de votre argent plus tôt, vous devrez payer les frais qui en découlent.     

Sachez dans quoi vous investissez 

Parfois, vous investissez dans un produit qui lui-même investit dans d'autres produits. Sachez que dans ce cas, votre rendement et votre risque dépendent de ces autres produits, dits produits sous-jacents. Vous trouverez davantage d'informations à ce propos notamment aux rubriques fonds ou branche 23.

Risques de change

Un risque de change est associé, directement ou indirectement, à de nombreux produits de placement. Le cours du change est le rapport entre 2 monnaies différentes.

Exemple : supposez que vous receviez aujourd’hui 1,5 dollar pour 1 euro. Vous achetez des dollars pour 10 euros. Vous recevez donc 15 dollars. Dix mois plus tard, vous souhaitez changer vos dollars à nouveau en euros. Mais entre-temps, la valeur de l'euro a augmenté par rapport au dollar. Pour 1 euro, vous recevez à présent 1,88 dollar au lieu de 1,5 dollar. Cela signifie que pour 15 dollars, vous ne recevez plus que 7,98 euros, alors que dix mois plus tôt, vous avez payé 10 euros. Vous pouvez exclure ce risque en n'investissant que dans des produits en euros.

Mais le risque de change peut aussi vous rapporter. Dans notre exemple, cela aurait été le cas si la valeur de l’euro avait chuté par rapport au dollar. Déterminez donc également jusqu’où vous voulez aller en matière de risque de change et quelle perte vous estimez acceptable.

Attention, les actions émises en euro peuvent également inclure un risque de change.

Exemple : 

Imaginez... Delhaize est une entreprise belge très active aux États-Unis et dont vous achetez des actions auprès de la bourse belge. De ce fait, bien que les transactions concernant vos achats et ventes se fassent en euros, le rendement de vos actions dépend indirectement du cours du change entre l'euro et le dollar car Delhaize va devoir convertir ses recettes ou ses pertes aux États-Unis, de dollars en euros. Vous encourez ainsi indirectement un risque de change sur votre placement.

Frais visibles et invisibles 

D'une façon ou d'une autre, vous payez toute une série de frais et d'indemnités : frais d’entrée, frais de sortie, frais de gestion, frais de transaction, droits de garde, etc. Certains frais font l’objet d’informations claires, pour d'autres c'est nettement moins le cas. Prêtez suffisamment attention aux informations relatives aux différents frais. Demandez à votre banquier ou intermédiaire financier de vous les exposer en toute franchise. Car ces frais influencent votre rendement.

Les impôts  exercent également une influence sur votre rendement. 

Les conseils Wikifin

  • Tenez compte du fait qu’un investissement prévu pour une période fixe prédéterminée ne peut pas être résilié prématurément sans plus. Vous devrez payer des frais.
  • Attention à l’influence du risque de change sur vos placements.
  • Informez-vous pour savoir qui doit rembourser votre placement au final, et qui en est le garant financier. Ce n'est en effet pas toujours la banque ou l'entrepreneur d'assurance qui vous vend le produit.
  • Demandez à votre banquier ou à votre intermédiaire financier un relevé de tous les frais directs et indirects que vous payez.