Le bon d’État

Vous voulez prêter de l’argent à l’État belge ? Lorsque vous achetez un bon d’État, vous devenez créancier de l'État. Celui-ci vous paie des intérêts. Le taux de ces intérêts est fixé au préalable.

Les intérêts sont payés à des moments déterminés et pendant toute la durée du bon d’État. Le bon d'État vous est remboursé à la date de son échéance.

Souvent, vous payez pour votre bon d’État à l’émission un montant un peu plus élevé que ce que l’État vous rembourse à l’échéance : le prix d'émission - et donc le prix que vous payez - diffère de la valeur nominale. Ainsi, si vous achetez un bon d'État de 1 000 euros et si le prix d'émission est de 101,50%, vous devrez payer 1 015 euros pour votre bon d’État. À l’échéance, vous récupérez la valeur nominale, 1 000 euros.

Comment  acheter et vendre un bon d’État ?

Le bon d’État est destiné aux épargnants ordinaires. Vous pouvez en acheter lorsque l'État les émet, ce qui arrive quatre fois par an. L'expression "souscrire sur le marché primaire", signifie que l'achat s'effectue au moment de l'émission. Vous ne payez que le prix d’émission et pas d’autres frais. Les bons d’État sont émis pour une certaine durée, généralement 3, 5 ou 8 ans.

Lorsque l’État émet le bon, vous pouvez l'acheter dans une banque. Vous devez investir un montant minimum (généralement 200 ou 1 000 euros) ou un multiple de celui-ci. Les bons d’État achetés sont placés sur votre compte-titres à la banque. Vous pouver également les détenir directement auprès de l'Etat, par une inscription dans le Grand-Livre de la dette publique. Plus d'infos à ce sujet sur http://www.grandslivres.be/.

Mais vous pouvez aussi acheter des bons d’État à un autre moment que leur émission : les bons d'État existant peuvent être achetés et vendus en bourse. Vous devez donner un ordre à votre banque à cet effet.

Le prix que vous obtenez lorsque vous vendez un bon d'État en bourse peut différer de sa valeur nominale. Lorsque le taux d'intérêt du marché est supérieur à celui de votre bon d'État, vous obtenez moins que la valeur nominale. Si le taux de votre bon d'État est supérieur à l’intérêt du marché, vous pouvez le vendre avec une plus-value. Attention : lorsque vous achetez et vendez des bons d'État en bourse, vous devez payer des frais boursiers et une taxe boursière.

Que rapporte un bon d'État ?

Le taux d’intérêt d’un bon d'État est fixe et est calculé sur la valeur nominale. Les intérêts sont payés chaque année : c'est le "coupon". Il faut en déduire 30 % de précompte mobilier (ou 15% pour les bons d’État émis entre le 22 novembre 2011 et le 4 décembre 2011, le "bon Leterme"). Vous touchez donc le coupon, moins cette taxe. Pour une explication complète de la fiscalité de l’épargne et du placement, lisez cette page Wikifin

Un exemple

Le rendement de votre bon d'État n'est pas seulement déterminé par la valeur nominale et le coupon. Il est également déterminé par le prix d'émission. Si le prix d'émission d’un bon d'État d'une valeur nominale de 1 000 euros est de 101 % et si le coupon est de 4%, vous payerez à l'émission 1 010 euros pour souscrire, vous recevrez chaque année un coupon brut de 40 euros et à l'échéance, vous récupérerez la valeur nominale de 1 000 euros. Le rendement ne sera pas de 4 % (le coupon), mais d’un peu moins : il faut comparer les 40 euros d’intérêts avec les 1 010 euros que vous avez payés. Par ailleurs, du coupon brut de 40 euros par an, il vous reste - après déduction des 30 % de précompte mobilier - 28 euros nets.

Les bons d’État sont-ils sûrs ?

Le risque que l’État belge fasse faillite est particulièrement faible. C’est pourquoi le bon d'État est considéré comme un placement sûr.

Plus d’infos sur le bon d’État ?

Chaque fois qu'un nouveau bon d’État est émis, l’État publie une fiche d’information sur ses caractéristiques. Tenez compte des informations sur cette fiche. La fiche d'information de la dernière émission de bons d'État est présentée ici.

Les conseils Wikifin

  • Les bons d'État belges constituent un investissement sûr. Si vous êtes un investisseur qui apprécie la sécurité, le bon d'État est un placement adéquat pour vous. Mais la sécurité a un prix : le rendement du bon d’État est inférieur à celui de placements plus risqués.
  • Le taux d’intérêt annoncé sur le bon d'État est un taux d'intérêt brut. Vous devez encore en déduire 30 % (ou exceptionnellement 15 %) de précompte mobilier.
  • Il est un peu plus compliqué d'acheter et de vendre des bons d'État en bourse. Si vous n'avez pas (beaucoup) d’expérience en la matière, demandez conseil à votre banque.
  • Êtes-vous certain de ne pas avoir besoin de votre argent pendant la durée du bon d'État ? Vous pouvez vendre votre bon d’État en bourse. Mais le prix que vous en retirerez peut différer de celui que vous avez payé. Vous devrez également payer des frais boursiers et la taxe boursière.