Taux fixe ou taux variable ?

Le taux d’intérêt appliqué à votre emprunt détermine le montant que vous devrez payer au prêteur sous forme d’intérêts, en plus du capital emprunté.

Le principe

Vous avez le choix entre 2 types d'intérêts :

  • à taux fixe : ce taux, établi à la souscription du crédit, sera d’application pendant toute la durée de votre crédit. Un taux fixe peut être un choix raisonnable quand les taux sont bas : il vous offre une sécurité importante car vous connaissez à l'avance le montant de vos mensualités pour toute la durée du crédit ;
  • à taux variable : le taux de base fixé à la souscription du crédit est adapté, aux échéances prévues contractuellement, en fonction de l’évolution d'un indice de référence lié à l'évolution des taux d'intérêt du marché. Choisir un taux variable est plus risqué mais peut s'avérer un choix gagnant car ces taux sont plus avantageux en début de remboursement. Il pourra ensuite être adapté, en fonction de la formule que vous avez retenue, plusieurs fois sur la durée de votre emprunt (tous les ans, tous les 5 ans…). Les mensualités peuvent donc augmenter ou diminuer.
  Taux fixe Taux variable
Avantages Quand les taux sont bas, le taux fixe peut représenter un bon choix financier puisqu’en cas de hausse des taux d’intérêt, votre crédit hypothécaire n’est pas affecté. Les crédits à taux variable bénéficient d’un taux d’intérêt plus avantageux en début de remboursement que les crédits à taux fixe. En cas de baisse des taux, vous allégez les intérêts que vous payez sur votre crédit. C’est la raison pour laquelle cette formule est surtout choisie quand les taux sont élevés, avec l’espoir de les voir baisser pendant le remboursement de votre crédit.
La loi prévoit que le taux variable doit pouvoir varier tant à la hausse qu’à la baisse. Par ailleurs, il peut au maximum doubler. Exemple : un taux de 4% sera limité jusqu'à 8%. A la baisse, il pourra descendre jusqu’à 0%.

Certaines entreprises proposent des taux variables avec un cap. Un cap est un taux maximum différent de la règle générale. Par ex un cap +2, signifie que pour un taux de 4 %, le taux maximum qui pourrait être appliqué à la hausse lors d’une variation est de 6 %.

Inconvénients Si vous avez souscrit un taux fixe alors que les taux étaient élevés, vous serez bloqués (sauf remboursement anticipé et nouveau crédit) avec ce taux élevé pendant toute la durée du crédit, alors même que les taux du marché seraient en baisse. Vos mensualités seront dès lors plus élevées que si vous pouviez profiter de la baisse des taux. Si les taux d’intérêt montent sur le marché, cela aura des conséquences sur votre crédit aux échéances de révision du taux prévues dans votre contrat, selon certaines limites prévues par la loi. Vous devrez donc rembourser des mensualités plus importantes.

 Les conseils Wikifin

  • Préférez un crédit à taux fixe quand les taux d’intérêt sont bas. Vous bénéficierez d’un taux avantageux pendant toute la durée de votre emprunt.
  • Vous opterez plutôt pour un crédit à taux variable lorsque les taux sont élevés. Evaluez avec votre banque l'intérêt d'un système avec un "cap" qui limite la hausse possible du taux de votre crédit.