L’hypothèque en détails

Une hypothèque sur votre logement vous permet de garantir au prêteur qu’il récupèrera l’argent qu’il vous a prêté, même si vous n’êtes plus capable d’honorer vos remboursements. Avant de signer les actes d’achat et d’hypothèque de votre bien, prenez connaissance des quelques éléments qui suivent.

Quel bien pouvez-vous hypothéquer ?

En principe, la majorité des jeunes propriétaires mettent une hypothèque sur le bien qu’ils achètent. Mais vous pouvez également proposer à votre banque d’autres biens en garantie, qu’il s’agisse d’un autre logement dont vous êtes propriétaire, d’un magasin, d’un bateau etc

Pouvez-vous contracter plusieurs hypothèques sur le même bien ?

Vous pouvez mettre plusieurs hypothèques sur un même bien immobilier. Le premier créancier à inscrire son hypothèque reçoit le « premier rang ». Chaque nouvelle inscription hypothécaire reçoit un nouveau rang.

Qu’est-ce qu’une inscription en premier rang ?

Le prêteur vous demandera le plus généralement une hypothèque en « premier rang ». Ce premier rang correspond à la place de votre banque parmi les créanciers qui pourraient vous réclamer de l’argent suite à la vente de votre bien. C’est un moyen de s’assurer qu’il sera le premier à être remboursé en cas de vente forcée. Un créancier inscrit en second rang ne pourra récupérer sa créance, le cas échéant, qu'après que le premier créancier ne soit servi. Plus le rang est élevé, plus le risque est important pour le prêteur.

Pour quel montant l’hypothèque va-t-elle être prise ?

Votre prêteur ne prendra pas en considération le prix réel auquel vous avez acheté votre bien. Il prendra une hypothèque pour le montant du crédit, augmenté de ce qu'on appelle les accessoires. Ces accessoires s'élèvent, en général, à 10 % du montant du capital emprunté. Ceux-ci permettent au prêteur de couvrir les frais qui seraient engagés (votre assurance habitation, les frais de saisie…) dans l’attente de la vente forcée dans les cas où vous ne pouvez plus rembourser votre crédit.

La valeur estimée de votre bien, telle qu'en principe déterminée par l’expert du prêteur, entrera également en ligne de compte.

Les conseils Wikifin

  • L’acte notarié relatif à une hypothèque n’est pas simple à comprendre. Ne le signez pas avant d’avoir bien compris ce à quoi vous vous engagez. N'hésitez pas à poser des questions à votre notaire !
  • Avant d’acheter un bien, demandez à votre notaire de vérifier si ce bien n’est pas hypothéqué par un de ses anciens propriétaires.