Acheter et vendre des obligations

Lorsque vous achetez ou vendez des obligations en bourse, vous devez donner un ordre à cet effet à votre banquier ou intermédiaire financier. Différents types d’ordres sont possibles : ordre sans limite, ordre avec limite, et ordre 'stop loss'.

Ordre sans limite

Le cours d’une obligation varie, même dans le courant de la journée. Un ordre d’achat sans limite, ou au cours du marché, est un ordre indiquant que vous voulez acheter dans tous les cas. Si le cours de l’obligation augmente soudainement, vous payez plus que prévu pour cette obligation.

Ordre avec limite

Si vous ne voulez pas acheter votre obligation à n’importe quel prix, mieux vaut donner un ordre à cours limité. Vous choisissez ainsi le prix maximum que vous voulez payer pour acheter cette obligation. Et à la vente, vous déterminez le prix minimum auquel vous voulez vendre. Vous êtes ainsi couvert contre les hausses ou baisses de coût inopinées.

Vous voulez par exemple acheter une obligation cotée à 1 000 euros. Si vous donnez un ordre limité de 800 euros, il est pratiquement exclu que cet ordre soit exécuté. Avec un ordre limité de 990 euros, par exemple, l'ordre a plus de chances d'être exécuté.

Ordre ‘stop loss’

Un ordre ‘stop loss’ est, comme son nom l’indique, un ordre d'arrêter les pertes. Vous pouvez donner un tel ordre pour limiter les pertes. Imaginons que vous avez payé 1 000 euros pour une obligation dont le cours baisse déjà depuis un moment et que vous estimez que celui-ci ne va pas remonter rapidement.
Dans ce cas, vous pouvez donner un ordre de vente de l'obligation dès que le cours chute sous les 900 euros, par exemple. Si c’est le cas, vous encaisserez une perte, mais peut-être moindre que si vous attendiez encore pour vendre l'obligation.

Le conseil Wikifin

  • Donnez des ordres à cours limité réalistes. Ainsi vous ne pâtirez pas des hausses et baisses inopinées de cours. Et votre ordre a une chance réelle d'être exécuté.