Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Wikifin parcourt la Belgique lors d’une tournée promotionnelle. Passez nous voir à Bruxelles le 21 juillet et participez à notre Quiz sur l'épargne. Le gagnant recevra l’équivalent d’un chariot de course d'une valeur de 200 euros. 

Tous les participants recevront un sac-cadeau amusant et utile. Tout le monde est le bienvenu ! Plus d’infos

hands-showing-young-plant_0.png

Conseils contre la fraude

Un homme travaille sur son ordinateur

Conseils pour éviter une fraude ou une escroquerie lorsque vous investissez

Cela vous est peut-être déjà arrivé : un inconnu vous appelle, vous envoie un e-mail ou vous contacte via les réseaux sociaux. Il prétend que par son entremise, vous pouvez placer votre argent à des conditions très avantageuses. Avant de vous engager, lisez attentivement ces conseils.

  • Sachez avec qui vous traitez
    Si vous ne connaissez pas la personne ou l’entreprise qui vous propose un placement, vérifiez qu'elle possède une autorisation via la fonction de recherche sur www.fsma.be et www.nbb.be. Si le fournisseur ne figure pas sur la liste ou si vous avez encore des doutes, contactez la FSMA via ce formulaire, pour que la FSMA puisse effectuer un contrôle. Même si vous pensez connaître le fournisseur, vérifiez deux fois plutôt qu’une. De nombreux escrocs usurpent le nom d’une entreprise ou société connue qui dispose d’un agrément. C’est ce que l’on appelle les « cloned firms ». Plus d’informations.
     
  • Demandez des informations à propos du produit l'on vous propose
    Un fournisseur de produits d'investissement doit vous communiquer au moins les informations suivantes :
    • Des informations sur le produit : le plus souvent, vous les recevez sous la forme de fiche d'information, de brochure d'information ou de prospectus.
    • Des informations sur les frais et risques du produit.
    • Des informations sur le fournisseur telles que son nom, le pays d'origine, le numéro d'autorisation auprès de l'autorité de contrôle, le nom de l'autorité de contrôle.
       
  • Ne donnez jamais suite à une proposition de vente d'actions par téléphone ou e-mail ou par les réseaux sociaux
    Si vous ne connaissez pas le fournisseur, raccrochez immédiatement. Les vendeurs sont souvent très opiniâtres. N’entrez pas dans la discussion. Ne répondez pas aux e-mails d’inconnus, même s’ils semblent très alléchants.
  • Quelle adresse mail est utilisée ?
    Les entreprises fiables utilisent rarement des adresses e-mail se terminant par hotmail.com, gmail.com ou yahoo.com.
     
  • Ne décidez pas trop vite
    Les escrocs avancent souvent des raisons apparemment très bonnes pour vous inciter à prendre le plus rapidement possible une décision. Mais les bonnes opportunités d'investir à long terme ne disparaissent pas du jour au lendemain. Ne vous précipitez pas : réfléchissez tranquillement et ne prenez pas de décisions hâtives.
     
  • Sachez exactement ce que l’offre recouvre
    Évaluez les informations avec un esprit critique. Lorsqu’elles semblent trop belles pour être vraies, c'est généralement l’indice d’une fraude potentielle ! Sachez ce que vous achetez et à quoi votre argent va servir. Méfiez-vous si l’on tente de vous vendre des placements complexes que vous ne comprenez pas.
     
  • Ne payez pas d’acomptes ou de frais peu clairs à des inconnus
    De nombreux escrocs promettent de beaux rendements à condition que vous versiez d'abord une prime d'entrée ou que vous versiez des frais obscurs… avant de disparaître dans la nature.
     
  • Méfiez-vous tout particulièrement des fournisseurs basés à l'étranger ou qui vous demandent de verser de l'argent sur un compte étranger
    Contrôlez ces entreprises à l’aide des moteurs de recherche sur internet. Vous pouvez prendre contact avec les autorités de contrôle étrangères, dont les coordonnées sont généralement fournies sur internet. Soyez également très prudent si vous devez transférer de l'argent via des virements à l'étranger, en crypto-monnaies ou par le biais de money transfers.
     
  • Méfiez-vous si la personne ou l'entreprise vous demande de nombreuses données privées, comme votre numéro de compte, les données de votre carte de crédit, votre date de naissance, etc. 
    Surtout si l'on vous demande ces données dès le premier contact. Demandez toujours pourquoi ces données sont nécessaires. Vous pourrez toujours les fournir plus tard.