Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Wikifin parcourt la Belgique lors d’une tournée promotionnelle. Passez nous voir à Louvain le 22 juin et participez à notre Quiz sur l'épargne. Le gagnant recevra l’équivalent d’un chariot de course d'une valeur de 200 euros. 

Tous les participants recevront un sac-cadeau amusant et utile. Tout le monde est le bienvenu ! Plus d’infos

set-of-hands.jpg

Conseils pour bien gérer la transmission de vos biens

Un couple âgé est assis sur un banc et s'enlace

La transmission de patrimoine est une question sensible et parfois complexe. Voici nos conseils et les « erreurs à ne pas commettre » pour vous aider à préparer le terrain.

Nos conseils

  • Osez parler d’argent en famille avant d’y être contraint. Regardez par exemple la vidéo « Oser parler « succession » avec ses parents » de Notaire.be.
  • Faites l’inventaire de vos biens.
  • Réévaluez régulièrement votre situation.
  • Vérifiez votre contrat de mariage.
  • Tenez compte du fait que le cohabitant de fait n'hérite pas automatiquement de son partenaire.
  • Veillez à ce que vos contrats d’assurance-vie reflètent vos souhaits en matière de succession.
  • Pensez au testament pour que vos dernières volontés soient respectées.
  • Songez à la donation pour donner un coup de pouce financier à vos futurs héritiers.
  • Faites vos calculs pour avoir une vue claire sur ce que vous pouvez donner et ce dont vous avez besoin pour vos vieux jours.
  • Consultez votre notaire, votre avocat… pour répondre à vos questions sur la transmission de vos biens.
  • Consultez le Simulateur héritage afin d’avoir une première vue sur les droits de succession que devront payer vos héritiers à l’heure de votre décès.
  • Informez-vous sur www.notaire.be pour calculer les coûts d’une donation ou pour connaître les dernières nouveautés en matière de droit des successions.

Les erreurs à ne pas commettre

  • Ne pas vous soucier de la transmission de votre héritage.
  • Ne pas préparer le terrain avec les principaux intéressés.
  • Ne laisser aucune indication à vos héritiers sur la composition de votre patrimoine.
  • Partager vos biens de manière inéquitable entre vos héritiers, sans la moindre explication.
  • Mettre par écrit vos souhaits pour le partage de vos biens sans vous soucier de la validité de cette répartition. S’il y a, par exemple, atteinte à la réserve, la répartition lèse donc un héritier “réservataire” qui peut demander que le partage des biens soit revu.
  • Ne pas préparer le terrain et ne pas s’informer en consultant Wikifin.be ou Notaire.be. Consultez des spécialistes qui peuvent répondre à toutes vos questions sur la transmission de vos biens.
  • Sous-estimer les implications d’une donation, en perdant de vue notamment que donner cest donner et que l’on se déssaisit d’une partie de son patrimoine.
  • Sous-estimer les droits de succession.
  • Pour les héritiers, sous-évaluer la valeur du patrimoine du défunt dans la déclaration de succession. Dans le cas d’une sous-évaluation, les héritiers se verront infliger :
    • Le paiement de droits de succession complémentaires, calculés sur base de la différence entre la valeur déclarée et la valeur réelle.
    • Une amende par le fisc.

Attention

Cacher à vos héritiers que vous avez des dettes, c’est leur faire courir le risque qu’ils acceptent la succession sans faire dresser un inventaire par un notaire. Ce qui peut lourdement impacter leur situation financière.