Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Wikifin parcourt la Belgique lors d’une tournée promotionnelle. Passez nous voir à Hasselt le 1er juin et participez à notre Quiz sur l'épargne. Le gagnant recevra l’équivalent d’un chariot de course d'une valeur de 200 euros. 

Tous les participants recevront un sac-cadeau amusant et utile. Tout le monde est le bienvenu ! Plus d’infos

Dernière mise à jour

La FSMA lance une campagne de sensibilisation contre la fraude à l’investissement en ligne

Depuis le début de l’année, les fraudeurs ont déjà soutiré près de 10,89 millions d'euros à des investisseurs belges peu méfiants sur des plateformes de trading en ligne, soit en moyenne 1,21 million d'euros chaque mois. Il ne s'agit là que de la partie émergée de l'iceberg car de nombreuses fraudes ne sont pas signalées. Pour lutter contre ces escroqueries en ligne, l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) lance une campagne de sensibilisation avec Wikifin, son programme d'éducation financière. « Nous voulons conscientiser les investisseurs à l’importance de traiter uniquement avec des fournisseurs fiables. La confiance doit être l'un des facteurs les plus importants dans leurs choix. Nous mettons également à leur disposition des outils pratiques pour les aider à déjouer les pièges des fraudeurs », a déclaré Jean-Paul Servais, le Président de la FSMA.

Les Belges sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les plateformes d'investissement en ligne. Mais parfois, ils peuvent s’égarer dans leurs recherches et tomber dans les filets de fraudeurs bien organisés. Cette année, la FSMA a déjà reçu 1 403 signalements de pratiques frauduleuses, soit une moyenne de cinq par jour. C'est un quart de plus qu'au cours de la même période l'année dernière.

Grâce aux enquêtes menées, 172 entités frauduleuses ont déjà pu être identifiées cette année. Malheureusement, il arrive encore trop souvent que les fraudeurs ne soient démasqués qu’une fois que le mal a été fait. Les signalements qui parviennent à la FSMA laissent apparaître que les victimes sont escroquées en moyenne de 17 314 euros. Il s’agit donc d’un préjudice important, ce qui fait de cette forme de fraude une activité particulièrement lucrative pour les fraudeurs.

De vrais professionnels

De nombreux Belges pensent encore que les fraudeurs en ligne sont des individus isolés ayant recours à des techniques d’amateurs et qu'ils sont donc faciles à démasquer.

Pourtant, force est de constater qu'il s'agit de plus en plus souvent de groupes bien organisés qui se comportent comme de vraies entreprises, avec des centres d'appels, des graphistes, des managers, etc. Ils sont souvent actifs au niveau international. Les investisseurs belges doivent disposer d’informations claires et de qualité pour parvenir à éviter les pièges tendus par de telles organisations.

Une nouvelle campagne avec des conseils pratiques

Wikifin, le programme d'éducation financière de la FSMA, lance une grande campagne de sensibilisation en ligne : « Ne vous laissez pas piéger par les fraudes à l’investissement ». Cette campagne comprend également une vidéo dans laquelle le « CEO » d'un groupe de fraudeurs fait visiter sa fausse entreprise et explique comment il trompe les investisseurs.

La campagne vise tous les groupes d’âges. Les chiffres montrent que ce sont les Belges âgés de 40 à 70 ans qui sont le plus souvent victimes de fraudes en ligne. Cela s’explique notamment par le fait que ce groupe dispose généralement de davantage de moyens financiers.

« Les jeunes dans la vingtaine ou la trentaine peuvent également tomber dans le piège. Les fraudeurs en ligne sont particulièrement inventifs et utilisent toutes sortes de moyens, souvent professionnels, pour tromper leurs victimes et gagner leur confiance. Par e-mail ou par téléphone, via de fausses publicités sur les réseaux sociaux, etc. C'est pourquoi nous fournissons sur notre site web des conseils pratiques pour déjouer les escrocs. », indique Jean-Paul Servais, le Président de la FSMA.

La campagne de sensibilisation de Wikifin se déroule du 2 octobre au 12 novembre 2023. De plus amples informations sont disponibles sur le site web www.wikifin.be/fr.

Conseil n° 1 : vérifiez l'identité du fournisseur

Vérifiez toujours l’identité de votre fournisseur. On n'est jamais trop prudent. La FSMA publie des listes de sociétés autorisées à offrir des produits et services financiers. Si le prestataire n'y figure pas, soyez très prudent et n’acceptez pas l'offre. Vérifiez si vous pouvez trouver son nom sur la liste des sociétés opérant de manière irrégulière.

Conseil n° 2 : méfiez-vous des escrocs qui se font passer pour des sociétés légitimes

Même si vous pensez connaître le fournisseur, vérifiez à plusieurs reprises l’identité de celui-ci et contrôlez si les données de contact sont correctes. Les escrocs utilisent souvent abusivement le nom d'une société connue, qui dispose d’un agrément. C'est ce qu'on appelle le phénomène des « cloned firms ». Vous trouverez ici de plus amples informations.

Conseil n° 3 : ne versez pas d'argent sur un compte à l'étranger

N'acceptez jamais une offre immédiatement. Attendez un peu ou déclinez l’offre. Vous aurez ainsi davantage de temps pour rechercher toutes les informations nécessaires sur l’entreprise qui vous propose un investissement. Vérifiez bien l'URL et l'adresse e-mail de cette dernière. Une adresse à l'étranger, en particulier en dehors de l'Union européenne, complique les contacts en cas de problème ultérieur.

Conseil n° 4 : soyez critique à l'égard de chaque offre

Soyez critique à l'égard de toutes les offres que vous recevez. Si une offre semble trop belle pour être vraie, c'est sans doute une arnaque. Assurez-vous de comprendre ce que vous achetez et ce à quoi servira votre argent. Soyez particulièrement méfiant si quelqu'un veut vous vendre des investissements compliqués que vous ne comprenez pas clairement.

Conseil n° 5 : en cas de doute, contactez la FSMA

Vous pouvez toujours contacter la FSMA au sujet d'une offre d'investissement potentiellement frauduleuse. Si vous avez le moindre doute, n'hésitez pas à remplir le formulaire de contact. La FSMA vous contactera dans les plus brefs délais.