Acheter des actions : comment ?

Primaire et secondaire

Vous pouvez devenir copropriétaire d'une entreprise en achetant des actions de celle-ci. Cela peut se faire au moment où l'entreprise émet de nouvelles actions : votre argent va alors directement à l'entreprise en question. Dans ce cas, vous achetez des actions sur le marché primaire. Mais vous pouvez également investir ultérieurement dans une entreprise en rachetant les actions d'un autre actionnaire. Dans ce cas, vous ne payez rien à l’entreprise elle-même, mais bien au vendeur des actions. C'est le marché secondaire.

Introduction en bourse ou augmentation de capital

Lorsqu’une entreprise fait coter ses actions en bourse pour la première fois, on appelle cela une introduction en bourse. En jargon professionnel, on parle également de 'Initial Public Offering' ou IPO. Dans le cadre d'une introduction en bourse, une entreprise peut augmenter sa base de capital en levant du capital frais par l'émission de nouvelles actions. C’est ce que l’on appelle une augmentation de capital. Lorsque vous achetez de nouvelles actions, vous donnez de l'argent 'frais' à l'entreprise : on dit que vous souscrivez à une augmentation de capital. Il va de soi qu'une entreprise qui est déjà cotée en bourse peut également procéder à une augmentation de capital en bourse. Et lever ainsi un capital ‘frais’ additionnel. Mais une entreprise peut également introduire en bourse des actions existantes. C’est ce qui se passe lorsque les propriétaires mettent en vente via la bourse une partie de leurs actions propres.

Dans la pratique, les introductions en bourse concernent généralement un ensemble d’actions nouvelles et existantes, proposées simultanément aux investisseurs.

Le plus souvent, une introduction en bourse passe inaperçue du grand public. Mais parfois, elle fait grand bruit. Comme lorsque Facebook est entré en bourse.

Chaque jour en bourse

Vous pouvez acheter des actions en bourse à tout moment. À condition qu’au moment où vous voulez acheter à un certain prix, un autre investisseur, votre contrepartie, soit prêt à vendre ses actions au prix que vous offrez. Certaines actions trouvent peu d’acheteurs et peu de vendeurs. Ces actions qui ne sont pas faciles à négocier sont appelées 'actions illiquides' en jargon professionnel.

Le prix à payer dépend de l’offre et de la demande. Lorsqu'il y a davantage d’investisseurs désireux de vendre une action que d’acheteurs désireux de l'acheter, ces derniers peuvent l’acquérir pour un prix plus bas, et inversement.

Pour acheter des actions, vous devez donner un ordre (ordre de bourse) à une banque ou une société de bourse. Celle-ci fait office d’intermédiaire financier pour traiter votre ordre, et vous facture des frais pour ce faire.

Les conseils Wikifin

  • Lors d’une introduction en bourse ou une augmentation de capital, vous pouvez acheter des actions sur le marché primaire. Mais attention aux phénomènes de mode.
  • Lorsque vous achetez sur le marché secondaire, tenez compte non seulement du cours, mais aussi de la négociabilité de l'action et des frais facturés par votre banque ou société de bourse.