De quoi devez-vous tenir compte si vous investissez dans un fonds ?

Avant de procéder à l'achat, informez-vous de manière approfondie en lisant le document d’informations clés pour l’investisseur et le prospectus.

Politique de placement

Les fonds d’obligations investissent principalement dans des obligations, les fonds d'actions surtout dans des actions. Les fonds mixtes ont un portefeuille composé aussi bien d'actions que d'obligations, et éventuellement d'autres produits encore. Chacune de ces catégories comporte encore de nombreuses subdivisions. Certains fonds d’action investissent dans des actions d'un groupe de pays, d'un pays, d'un secteur. Certains fonds d'obligations investissent dans une monnaie, d'autres dans différentes monnaies, d'autres encore dans des obligations d'entreprises ou d'États ayant une certaine notation , etc. Bref, l'offre et la diversité sont larges : vous avez dès lors toutes les chances de trouver un fonds qui corresponde à votre objectif.

Un dividende chaque année ou pas ?

Certains fonds distribuent leur rendement chaque année, d'autres ne le font pas. Si vous investissez dans des actions de distribution, vous touchez un dividende chaque année. Ce dividende est constitué des rendements réalisés par le fonds, moins les frais qu'il a engagés. Ces rendements peuvent être des dividendes d'actions, mais aussi des intérêts d'obligations, des plus-values,...
Si vous optez pour des actions de capitalisation, vous ne touchez pas de dividende. Les fonds utilisent alors leurs revenus annuels pour réinvestir. Vous touchez le revenu au moment où vous vendez les actions. Les revenus sont alors intégrés dans la valeur du fonds.

En général, les actions de capitalisation sont fiscalement plus intéressantes que les actions de distribution. Aucun précompte mobilier n’est généralement dû sur les actions de capitalisation ; cela peut toutefois être le cas des actions de capitalisation de fonds d'obligations. Interrogez toujours votre banquier ou intermédiaire financier à ce sujet.

Protection du capital ou non ?

Certains fonds offrent une protection du capital .  Ces fonds ont toujours une date d'échéance. Ils appliquent certaines techniques d'investissement conçues pour que vous puissiez récupérer à l'échéance au moins le capital que vous avez investi à l'origine. Mais le gestionnaire du fonds n’offre pas de garantie juridique que vous récupériez votre mise initiale.

Profil d’investisseur et horizon de placement

Si vous débutez dans le monde du placement et envisagez d'investir dans des fonds, demandez conseil à un banquier ou un intermédiaire financier. Il discutera avec vous de votre profil d’investisseur et de votre horizon de placement . Il contrôlera également si un produit d'investissement cadre dans votre portefeuille de placements global et votre profil d'investisseur.

Parts ou actions

Dès que vous savez dans quel fonds vous voulez investir, vous pouvez en acheter des parts ou des actions, via votre banquier ou intermédiaire financier, ou même en ligne. En fonction de la somme que vous souhaitez investir, vous pouvez acheter un certain nombre d’actions du fonds. Imaginons que le fonds clôture à la fin de la journée sur une valeur de 200 euros par action et que vous souhaitiez investir 5 000 euros : dans ce cas, vous recevez 25 actions de ce fonds (hors frais). 

Une distinction claire entre le gestionnaire et le promoteur

Vous pouvez acheter des fonds auprès de différentes institutions financières (les promoteurs). Mais ce n’est pas nécessairement l’institution où vous achetez un fonds qui gère celui-ci. Votre banque ou intermédiaire financier offre peut-être une sélection limitée de fonds, parfois seulement des fonds constitués et gérés au propre. Si vous ne trouvez pas ce qui vous convient auprès de votre banque ou intermédiaire financier, vous pouvez chercher ailleurs un fonds qui réponde davantage à vos attentes. 

Les conseils Wikifin

  • Il existe des milliers de fonds. Si vous envisagez d’investir dans un fonds, il est essentiel que vous sachiez de quel type de fonds il s'agit. Vous avez beaucoup de possibilités de vous informer à ce sujet. Interrogez le vendeur du fonds jusqu’à ce que vous soyez certain d'avoir tout compris. 
  • Vous devez savoir :
    • dans quoi le fonds investit ;
    • si vous toucherez un dividende annuel ;
    • si vous bénéficierez d’une protection du capital ;
    • quels sont les frais.
  • Les fonds de capitalisation, qui ne distribuent pas de dividende annuel, sont généralement plus intéressants fiscalement que les fonds qui versent un dividende annuel.