Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Wikifin parcourt la Belgique lors d’une tournée promotionnelle. Passez nous voir à Louvain le 22 juin et participez à notre Quiz sur l'épargne. Le gagnant recevra l’équivalent d’un chariot de course d'une valeur de 200 euros. 

Tous les participants recevront un sac-cadeau amusant et utile. Tout le monde est le bienvenu ! Plus d’infos

hands-showing-young-plant_0.png
Dernière mise à jour

Qu'est-ce qu'une assurance-décès ?

Avec une assurance-décès, vous déterminez le montant que vous souhaitez que votre partenaire ou vos enfants reçoivent lors de votre décès. Cette assurance vous offre donc la possibilité de protéger financièrement votre conjoint et vos enfants en cas de décès. Plus le montant que vous désirez leur laisser est élevé, plus la prime le sera également.

Il est possible d'associer votre contrat d'assurance-vie branche 21 à une couverture-décès. Si vous assurez 130 % de toutes les primes que vous versez dans votre branche 21, vous ne devez pas payer de précompte mobilier sur les intérêts de votre assurance-vie branche 21, même si le contrat ne court pas déjà depuis 8 ans.

Une couverture-décès peut être associée à un contrat d’assurance-vie branche 23, et quasiment toute assurance-vie. 

Une femme très âgée et sa soignante se sourient

La couverture-décès peut se présenter sous différentes formes, dont les plus fréquentes sont :

  • Un capital-décès fixe. En échange d’une prime supplémentaire, l’assureur garantit un capital fixe en cas de décès, qui s'ajoute à la valeur de votre placement à ce moment-là. Vous pouvez par exemple assurer un capital fixe complémentaire de 20 000 euros. Une telle couverture ne doit pas nécessairement couvrir toute la durée du contrat. Elle peut également être temporaire. Par exemple uniquement les années où vos enfants sont à l’université.
  • Un capital-décès minimum d’une valeur de 130 % des primes déjà versées. Si avant votre décès vous avez versé par exemple 10 000 euros de primes, l’assureur verse au minimum 13 000 euros aux bénéficiaires.