Des économies à placer ? Songez à l’épargne à long terme

Qu’est-ce que l’épargne à long terme?

Avec l’épargne à long terme vous épargnez via un contrat d’assurance-vie. Cette épargne à long terme est encouragée par les autorités qui accordent un avantage fiscal de 30 % sur les versements effectués au cours de l’année. Vous pouvez épargner via un produit d’assurance de la branche 21 ou de la branche 23 et parfois via la combinaison des deux. Votre capital vous sera versé (la plupart du temps) à votre 65e anniversaire.

Quel avantage fiscal procure l’épargne à long terme ?

L’épargne à long terme procure un avantage fiscal de 30 % sur les primes versées au cours de l’année, soit 693 euros par personne pour ceux qui peuvent déduire fiscalement le montant maximal.

Ce montant maximal que vous pouvez déduire fiscalement dépend de vos revenus (6 % du revenu professionnel net imposable + 172,80 euros), avec un maximum de 2 310 euros (pour l’année d’imposition 2019, revenus 2018).

Vous pouvez évidemment épargner moins que ce montant maximum, et même sauter une année.

Prenons un exemple concret : si votre revenu professionnel imposable net est supérieur à 34 000 euros, vous pouvez déduire le montant maximal de 2 310 euros.

Quels sont les coûts et les conditions ?

Vous devez remplir certaines conditions pour pouvoir profiter de la réduction fiscale :

  • le contrat doit avoir une durée minimale de 10 ans ;
  • vous devez souscrire le contrat avant l’âge de 65 ans.

Si vous avez 65 ans, ou plus, vous pouvez profiter de la réduction fiscale pour l’épargne à long terme si vous avez souscrit le contrat avant votre 65ème anniversaire.

Attention aux frais d’entrée, de sortie et/ou de gestion à payer dans le cadre de votre contrat d’assurance-vie. Ces frais peuvent être élevés (plus de 3 % de frais n’est pas exceptionnel). Un impôt de 2 %, la taxe d'assurance, est en outre également déduit de votre prime. Comparez bien les coûts des différentes compagnies d’assurances.

Puis-je combiner l’avantage fiscal pour l’habitation propre et l’épargne à long terme ?

  • Pour les crédits hypothécaires conclus avant 2016 en Flandre et en Wallonie et avant 2017 à Bruxelles, cCes deux avantages fiscaux sont regroupés dans une seule et même corbeille fiscale. Cela signifie que dans votre déclaration d’impôt, vous pouvez additionner les montants suivants pour atteindre un montant maximum de 2 310 euros : 
    • le montant de l’épargne à long terme (branche 21 ou 23) ;
    • les remboursements de votre crédit hypothécaire (intérêts, versements de capital) ;
    • les primes pour l'assurance solde restant dû dans le cas d'un crédit hypothécaire.

Si vous déclarez les remboursements de votre prêt hypothécaire dans votre déclaration d'impôt, il est probable que votre corbeille fiscale soit déjà remplie. Vous ne pourrez alors plus bénéficier d’un avantage fiscal pour votre épargne à long terme.

En revanche, si vous n’avez pas de prêt hypothécaire et que vous n’avez pas encore atteint l’âge de 65 ans, vous pourriez bénéficier d’un avantage fiscal intéressant en souscrivant une épargne à long terme.

  • Pour les crédits hypothécaires conclus à partir de 2016 :
    • en Wallonie (régime du chèque habitat) : les primes de l’épargne à long terme peuvent être cumulées avec l’avantage fiscal du chèque habitat ;
    • en Flandre : les emprunts pour une habitation propre n’influencent pas le montant qui peut être déduit grâce à l’épargne à long terme. Le montant maximal d’épargne peut donc être versé chaque année dans le cadre de l’épargne à long terme.
  • Pour les crédits hypothécaires conclus à partir de 2017 à Bruxelles : il n’y a plus de réduction d’impôt pour l’habitation propre, ce qui implique que le montant annuel versé dans l’épargne à long terme n’est plus influencé. L’espace pour l’épargne à long terme est donc total.

Conseils WIKIFIN

  • Vérifiez auprès de votre assureur ou de votre bureau des contributions si vous disposez d’une marge fiscale pour souscrire une épargne à long terme. Si c’est le cas, vous pouvez bénéficier d’un avantage fiscal intéressant en effectuant des versements dans un contrat d'assurance-vie.
  • Demandez à votre assureur de calculer le montant optimal du versement année par année, afin d’être certain de votre fait.
  • Si l’épargne à long terme est intéressante pour vous et que votre assureur vous laisse le choix entre un produit de la branche 21 ou 23, réfléchissez au risque que vous êtes prêt à prendre.
    • Plus le rendement espéré d’un produit financier est important, plus ce produit est risqué.
    • Plus la période durant laquelle votre argent peut être immobilisé est longue, plus vous pouvez vous permettre de prendre un peu plus de risques. Par exemple, si vous êtes un jeune locataire à la recherche d’un avantage fiscal pour vous constituer un bas de laine supplémentaire pour la pension, vous pourriez opter pour un produit de la branche 23. En revanche, si vous avez 50 ans et que vous venez de terminer de payer votre prêt hypothécaire, il vaut peut-être mieux ne pas prendre trop de risques et investir dans un produit de la branche 21.
  • Les conjoints qui effectuent une déclaration fiscale commune peuvent chacun souscrire un contrat d’assurance, verser des primes et bénéficier d’une réduction fiscale.
  • Sur votre déclaration fiscale, vous devez indiquer le montant épargné sous le code 1353 ou 2353.