Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Wikifin parcourt la Belgique lors d’une tournée promotionnelle. Passez nous voir à Bruxelles le 21 juillet et participez à notre Quiz sur l'épargne. Le gagnant recevra l’équivalent d’un chariot de course d'une valeur de 200 euros. 

Tous les participants recevront un sac-cadeau amusant et utile. Tout le monde est le bienvenu ! Plus d’infos

woman-looking-shopping-list.png
Dernière mise à jour

Quel type d'emprunt choisir pour financer une voiture ?

Pour financer l’achat de votre voiture, vous pouvez recourir à un crédit à la consommation. Un crédit à la consommation est un emprunt qui donne la possibilité au consommateur de financer une dépense pour laquelle il ne dispose pas de l’argent nécessaire. Ce type d’emprunt est utilisé pour l’achat de biens de consommation et de services. Il existe différentes formes de crédits à la consommation : prêt à tempérament, vente à tempérament, un crédit-ballon ou un private lease.

Sur cette page

Le prêt à tempérament

Le prêt à tempérament est un prêt à durée déterminée et à mensualités fixes. Vous connaissez donc à l’avance le montant que vous devrez rembourser tous les mois ainsi que la durée de remboursement.

Le prêt auto est, comme son nom l’indique, un prêt à tempérament affecté à l’achat d’une voiture. Le contrat de prêt le précisera et il vous sera demandé de fournir une copie du bon de commande ou de la facture de la voiture. Pensez à bien lire tous les termes du contrat. Certains contrats comportent par exemple une « clause de réserve de propriété », en vertu de laquelle le prêteur demeure propriétaire de votre véhicule jusqu’au remboursement intégral du prêt. Grâce à cette clause il peut, sous certaines conditions, récupérer la voiture en cas de non-remboursement de votre prêt. Dans le cas d’un prêt auto, il vous sera également peut-être plus difficile, voire impossible, de revendre votre voiture si elle est toujours sous crédit. Analysez donc scrupuleusement ce que prévoit le contrat.

Pouvez-vous annuler l’achat si le prêt vous est refusé ?

Si votre demande de prêt vous est refusée, vous pouvez annuler la vente, à condition que cela soit indiqué sur le bon de commande. En termes juridiques, il faut que le contrat reprenne une clause suspensive relative à l’octroi d’un crédit.

La vente à tempérament

Dans le cas de la vente à tempérament, le concessionnaire vous offre lui-même la possibilité de payer votre achat en plusieurs fois. La vente à tempérament vous permet ainsi d’acheter votre voiture en payant en plusieurs mensualités fixes. Mais contrairement au prêt à tempérament, ici vous devrez en général payer un acompte (même s’il ne s’agit plus d’une obligation légale). En contrepartie de cet acompte, vous bénéficierez souvent de taux de financement plus intéressants. Ces taux avantageux s’expliquent aussi par le fait que le concessionnaire prévoit souvent, dans le contrat, de bénéficier d’une garantie : la « clause de réserve de propriété ». En vertu de celle-ci, vous ne serez propriétaire de la voiture que le jour où vous aurez remboursé votre crédit. En cas de non-remboursement, le prêteur pourra donc sous certaines conditions récupérer le véhicule.

Le crédit-ballon

Le crédit-ballon permet d’alléger le montant des mensualités. Après le versement d’un éventuel acompte, vous ne remboursez qu’une faible partie du capital, tandis que la dernière mensualité, appelée le « ballon », est plus élevée. Ce « ballon » vaut, selon les contrats, de 30 à 50 % du prix d’achat du véhicule et varie en général selon la durée de financement. Pour des contrats de financement de 24 mois, ce sera par exemple du 50/50 et, pour des contrats plus longs, du 70/30 : 70 % de la somme sont remboursés pendant la durée du financement auto et les 30 % restants sont remboursés à l’échéance. Vous devrez donc vous assurer de disposer de la somme que représente ce ballon à l’échéance. Les contrats prévoient parfois la possibilité de restituer le véhicule à l’échéance (et donc de ne pas payer le ballon), mais cette possibilité est souvent assortie de conditions, comme le nombre de kilomètres que vous avez parcourus par an, et dont le non-respect peut vous valoir des frais supplémentaires, souvent élevés.

Le private lease

Certains constructeurs proposent des leasings pour les particuliers. Il s’agit de contrats de location à long terme. La durée du contrat et le kilométrage sont fixés à l’avance. En échange du loyer que vous payez, vous bénéficiez de formules de location tout compris : assurance responsabilité civile et omnium, assistance juridique, TVA et taxe de circulation, entretiens, réparations, pneumatiques, assistance routière européenne, etc. Le private lease n’inclut pas d’office une carte carburant. Toutefois, celle-ci peut être intégrée au contrat si vous le souhaitez.

En tant que particulier, vous ne devez payer aucun acompte. À la fin du bail, vous rendez la voiture au concessionnaire. Des frais supplémentaires pourraient toutefois vous être demandés en cas de dépassement du kilométrage ou de mauvais état du véhicule.

Bon à savoir

Certaines banques proposent des taux préférentiels pour les véhicules moins polluants, comme les hybrides.