Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

Checklist - L'achat d'un bien immobilier

Un couple regarde les annonces  d'une agence immobilière
  • Calculez combien vous pouvez rembourser chaque mois.
    Généralement, il est recommandé de ne pas s'endetter pour plus d'un tiers de ses revenus. Mettez donc bout à bout les revenus mensuels de votre ménage et divisez-le par trois. De ce chiffre déduisez les mensualités des emprunts qui courent encore pour quelques années, et vous saurez quelle est la hauteur des mensualités que votre ménage peut encore supporter.

Exemple : Vous touchez chaque mois 2000 euros net

Votre conjoint gagne 1800 euros net par mois, et fait quelques extras le week-end qui lui permettent d'augmenter ses revenus de 200 euros par mois en moyenne. Au total, les revenus du ménage s'élèvent à 4000 euros net. vous avez un crédit auto de 274 euros que vous aurez terminé de rembourser dans trois ans. En tenant compte de votre situation financière, vous savez donc que vous pouvez « supporter » une mensualité de +- 1060 euros ((4000 euros : 3) - 274 euros). Ce qui correspond à un emprunt hypothécaire de 200 000 euros en disposant d'un taux fixe sur 20 ans de 2,50 %.

  • Comparez. Utilisez notre simulateur immobilier pour vous donner une bonne idée du coût global de votre projet. Comparez également les offres des banques en matière de crédit hypothécaire. Le TAEG, qui reprend le taux d’intérêt hypothécaire mais également les frais d’un crédit hypothécaire, vous permet de comparer des pommes avec des pommes comme ce taux reprend les mêmes informations d’une banque à l’autre. Cela peut être très utile car les conditions de crédit varient fortement d'une enseigne à l'autre.
  • Ne sous-estimez pas les frais. Dans le calcul de votre budget ne sous-estimez pas la hauteur des frais liés à l'achat de votre habitation et à la souscription à un emprunt hypothécaire. Considérez que les frais tournent en général, à la grosse louche, autour de 20 % du prix d'achat si vous ne bénéficiez d'aucune réduction.
  • Economisez avant d'acheter. La plupart des banques ne vous prêteront pas plus que le prix d’achat de votre projet immobilier. N’oubliez pas que vous aurez des frais à payer et que vous devez disposer de cet argent avant de songer à vous lancer dans un projet immobilier. Certaines banques acceptent de prêter une somme supérieure au prix d’achat de l’habitation mais à un taux très élevé. À éviter donc.
  • N'oubliez pas les assurances. Outre les frais d'achat et de souscription à un emprunt hypothécaire, il vous faudra budgéter des frais d'assurance. En règle générale, les organismes financiers demandent de souscrire une assurance solde restant dû pour éviter de ne pas être remboursé en cas de décès du ou des emprunteurs. Il vous faudra aussi songer à prendre une assurance habitation.
  • Les impôts aussi passent par là. Devenir propriétaire va de pair avec le paiement de taxes comme la taxe de ramassage et traitement des déchets ménagers, ou la taxe du raccordement aux égouts par exemple dans certaines communes. Vous serez aussi tenu de payer un précompte immobilier chaque année.
  • Songez aux frais d'installation. Tenez aussi à l'œil dans votre budget les frais qui interviendront dès que vous disposerez des clés de votre nouveau logement : ouverture des compteurs d'eau et d'électricité, une connexion internet, et le raccordement de votre télévision digitale au réseau. Si vous achetez un appartement dans un immeuble il vous faudra rapidement payer des frais de copropriété, ainsi que les charges communes (l'entretien du hall d'accueil ou de l'ascenseur par exemple). Le mois suivant, l'achat de votre habitation risque d'être lourd financièrement. Tenez en compte et gardez une épargne suffisante pour couvrir tous ces frais annexes en temps et en heure.