Assurance solde restant dû dans le cadre d’un crédit à la consommation

La plupart des gens connaissent l’assurance solde restant dû liée à un crédit hypothécaire : en cas de décès, cette assurance décès va rembourser totalement ou partiellement la partie du crédit hypothécaire qui n’était pas encore remboursée. Mais l’assurance solde restant dû existe également pour les crédits à la consommation, c’est-à-dire les crédits qui sont contractés pour pouvoir par exemple acheter une voiture, un frigo, une télévision ou un ordinateur. En cas de décès, l’assurance va alors rembourser tout ou partie du montant du crédit non encore remboursé. Dans le cas d’un crédit hypothécaire, l’intérêt d’une telle assurance est évident : vous protégez votre famille face à un risque conséquent puisque la somme empruntée est importante et le remboursement s’étale sur une longue période. Par contre, pour un crédit à la consommation le montant couvert est généralement peu élevé et la durée du crédit est relativement courte. L’intérêt de cette assurance est donc bien moins évident. Les premières constatations d’une enquête de l’Autorité des services et marchés financiers, la FSMA, qui contrôle les activités des assureurs, laissent en outre apparaître que ces assurances sont chères au regard de la couverture offerte.

Connaissez vos droits !

  • Personne ne peut vous obliger à conclure une assurance solde restant dû lorsque vous empruntez pour acheter une voiture ou une télévision par exemple : si le vendeur vous indique que vous ne pouvez pas obtenir l’emprunt sans conclure une assurance, il pourrait être en infraction au regard de la loi. Certaines de ces pratiques peuvent en effet constituer une « offre conjointe », ce qui est interdit.
  • Personne ne peut non plus vous obliger à souscrire une assurance solde restant dû auprès d’un assureur désigné. Si vous souhaitez souscrire une telle assurance, vous pouvez librement choisir votre assureur. Soyez cependant attentif au fait que les conditions du crédit peuvent varier selon l’assureur auprès de qui vous souscrirez l’assurance.
  • Il arrive aussi qu’on vous propose un tarif plus avantageux (que le tarif plein ou le tarif affiché) sur votre emprunt à la condition que vous preniez une assurance solde restant dû. Vous avez alors le droit de demander à connaître le taux annuel effectif global (TAEG) du crédit avec et sans assurance solde restant dû afin de pouvoir comparer. Dans certains cas, il sera plus intéressant de conclure le crédit sans assurance et de payer le tarif plein. Nous le répétons une nouvelle fois : ces assurances sont souvent chères.

Les conseils Wikifin

  • Vous n’avez pas l’obligation de conclure une assurance solde restant dû lorsque vous empruntez de l’argent pour acheter une machine à laver par exemple. Réfléchissez donc bien avant de vous engager. Vous pouvez éventuellement envisager une telle assurance si vous empruntez un montant important et si vous craignez que votre famille rencontre des problèmes financiers si vous venez à décéder.
  • Si vous décidez malgré tout de conclure une telle assurance, il est intéressant, comme bien souvent, de comparer les risques qui sont couverts, les risques qui sont exclus avec le coût de l’assurance. Il est également utile de comparer différentes assurances.