Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

woman-looking-shopping-list.png
Dernière mise à jour

Comment acheter et payer en toute sécurité sur internet ?

Les acheteurs « en ligne » sont de plus en plus nombreux en Belgique. Faire son shopping sur internet n’est toutefois pas dénué de risque. Quelques précautions sont à respecter.

Sur cette page

Comment acheter en toute sécurité sur internet ?

Faire ses achats en ligne en toute sécurité commence par un environnement internet sécurisé. Mieux vaut vérifier plusieurs éléments.

Pour être certain de surfer sur un site sécurisé, contrôlez si l’adresse du site commence par « https:// ». Si l’adresse commence par un simple « http » (donc sans –s), cela signifie que la page internet n’est pas sécurisée.

Essayez de faire vos achats uniquement sur des boutiques en ligne fiables, et de préférence uniquement sur des sites que vous connaissez. Si vous avez un doute sur la fiabilité d’une boutique en ligne, une simple recherche sur un moteur de recherche vous permettra bien souvent de trouver des commentaires de consommateurs sur le service offert, sur la qualité des produits… et de vous rassurer.

Ne vous fiez pas aveuglément aux labels de qualités exhibés par les boutiques en ligne. Tous les labels ne sont pas dignes de confiance.

Selon le SPF Economie, vous pouvez considérer les labels suivants comme fiables :

Kwaliteitslabels

Droits des consommateurs en ligne

Les commerçants en ligne doivent présenter clairement et correctement leurs produits. Non seulement le commerçant doit indiquer clairement les principales caractéristiques du produit ou service proposé, mais il doit également communiquer le prix total, tous frais inclus (comme par exemple les frais d’envoi), aux acheteurs éventuels. S’il n’est pas possible de connaître les frais d’envoi à l’avance, le commerçant en ligne doit détailler la façon dont ces frais sont calculés.

Les acheteurs en ligne ont le droit de renoncer à leurs achats dans un délai de quatorze jours. Ce délai de réflexion commence à courir à partir du jour où l’acheteur reçoit ses produits. Il va de soi que le produit ne peut pas avoir été utilisé si l’on souhaite le renvoyer.

Et dans certains cas, ce délai de réflexion ne s’applique pas : par exemple pour des tickets de train, des produits personnalisés ou des produits qui pourrissent rapidement… Les frais pour retourner le produit sont toutefois à votre charge, sauf s’il en a été convenu autrement.

Bon à savoir

Les acheteurs en ligne ont le droit de renoncer à leurs achats dans un délai de quatorze jours.

Médiation en cas de plaintes sur un fournisseur

Si vous avez un problème lors d’un achat en ligne, vous pouvez consulter le site de la Commission européenne sur le règlement en ligne des litiges afin d’obtenir un règlement à l’amiable sans passer par une action devant les tribunaux. Pour utiliser les services de ce site, vous devez vivre dans l'Union européenne, tout comme le professionnel concerné.

Vous êtes malgré tout victime d’une fraude en ligne ?

Si vous êtes victime d’escroquerie dans le cadre d’achats en ligne, prenez contact avec la Direction générale Inspection économique du SPF Economie. En lui fournissant vos informations, vous contribuez à éviter que d’autres ne soient victimes de la même arnaque.

En cas de problème lors d’un achat sur internet, comme par exemple un article qui n’est pas livré, la banque ne peut pas vous rembourser votre paiement. Par contre, si vous payez vos achats sur internet au moyen d’une carte de crédit, vous pouvez faire appel au règlement des litiges si vos achats ne vous ont pas été livrés. Vous pouvez obtenir un remboursement.

Il est également possible de souscrire une assurance contre la fraude sur internet, les erreurs de livraison, la livraison de biens endommagés ou le défaut de livraison. Parfois cette assurance est couplée à votre carte de crédit.

Davantage de conseils pour acheter sur internet en toute sécurité

Achats sur internet : quels sont les risques liés aux contrefaçons ?

Smartphones, jouets, vêtements, tout peut s’acheter sur internet, parfois à des prix imbattables. Mais si vous trouvez la console dont votre enfant rêve à un prix quatre fois moins cher que dans le commerce, méfiez-vous. Il pourrait s’agir d’une contrefaçon.

Comment reconnaître un produit contrefait ?

Le réalisme des contrefaçons est à s’y méprendre. Redoublez de vigilance si vous détectez des anomalies et faites attention aux éléments suivants :

  1. Le prix

    Un superbe produit de marque soudainement disponible à un prix dérisoire ? Suspect ! Fait-il partie d’une ancienne collection ? D’autres vendeurs le proposent dans une gamme de prix plus chers ?

  2. La qualité

    Les produits contrefaits présentent souvent des finitions négligées. Le logo vous paraît suspect ? L’emballage est fait d’un plastique transparent ?

  3. La fiabilité du site

    Vous trouvez généralement les produits contrefaits sur des sites douteux mais les choses évoluent vite et les escrocs deviennent de plus en plus professionnels. Vous ne voyez pas d’adresse postale ? Le site regorge de fautes d’orthographe ? La garantie et le droit de rétractation de quatorze jours ne sont mentionnés nulle part ? Posez-vous alors des questions quant à l’authenticité du produit. Et sachez aussi que même une photo officielle ne vous garantit pas un produit officiel.

Les risques liés à l’achat de contrefaçons peuvent vous coûter très cher.

  • La qualité des produits contrefaits peut être dangereuse pour votre sécurité ou votre santé. Imaginez des médicaments qui ne vous soignent pas ou qui peuvent même aggraver votre état de santé, des plaquettes de frein qui réduisent la puissance de freinage, des jouets enduits d’un produit toxique, des parfums contenant des substances irritantes, …
  • Les douanes ont la possibilité d’intercepter votre achat pour ensuite le détruire. Dans ce cas, vous ne recevrez pas votre commande alors que vous l’avez payée.
  • Le coût lié à l’interception et à la destruction des produits contrefaits est pris en charge par les marques mais celles-ci se retourneront contre vous pour couvrir ces frais de destruction.
  • Si vous recevez le produit malgré tous les contrôles, sachez que les vendeurs malhonnêtes n’accordent bien souvent aucune garantie en cas de défaut. Avec les commerçants sérieux, vous bénéficiez au contraire d’une garantie de deux ans.

Où portez plainte si vous suspectez une contrefaçon ?

Si vous pensez avoir acheté une contrefaçon, vous pouvez porter plainte via le Point de contact.

Conseils Wikifin

  • Un produit est très bon marché ? N’est-ce pas trop beau pour être vrai ?
  • Si vous achetez sur Amazon, Ebay ou Alibaba, vérifiez vers quel vendeur vous êtes redirigé.
  • Pour plus d’informations sur les contrefaçons, consultez le site du Centre Européen des Consommateurs Belgique.

Comment payer en toute sécurité sur internet ?

Il existe différentes méthodes pour payer en ligne. Mais vous devez être tout aussi vigilant sur internet qu’ailleurs. Quelques conseils :

  • La première règle de sécurité pour les paiements en ligne est de protéger correctement votre propre ordinateur, tablette ou smartphone avec un antivirus.
  • Soyez prudent avec les données de votre carte de crédit et vos éventuelles données de connexion à vos profils, comme par exemple Paypal. Ne communiquez jamais ces données personnelles à quelqu’un qui vous les demande, même si cette personne prétend travailler pour ce site internet ou votre banque. Cette dernière ne vous demandera jamais de communiquer vos données confidentielles en ligne, par téléphone ou par e-mail.
  • N’enregistrez pas les données de votre carte de crédit, mots de passe ou codes dans votre ordinateur ou smartphone. Un ‘pirate’ peut facilement les trouver et s’en servir à vos dépens.
  • Ne communiquez vos données de paiement que sur les sites internet sécurisés de commerçants fiables et reconnus. Vous pouvez voir si le site internet est sécurisé lorsqu’un cadenas ou une clé et la mention https:// (au lieu de http seulement) figurent devant l'adresse internet ; utilisez votre signature électronique uniquement pour un ordre que vous avez donné vous-même ou que vous attendez.
  • Contrôlez régulièrement vos extraits de compte pour détecter directement les transactions douteuses.
  • Initiez toujours le paiement à partir d’une app connue sur votre smartphone ou via votre lien habituel sur votre PC.

Conseils Wikifin

  • La méthode la plus sûre pour payer en ligne, c'est de signer électroniquement votre paiement via une procédure SMS ou un lecteur de carte ; soit en exécutant votre paiement par virement dans l’environnement internet banking sécurisé de votre propre banque. Si le commerçant ou le site internet vous demande de payer d'une autre façon et que vous ne lui faites pas confiance, mieux vaut reporter votre achat et enquêter pour en savoir plus, ou aller acheter ailleurs.
  • Vous pouvez également contrôler si le fournisseur des services de paiement et l’émetteur de l’argent électronique disposent d’une autorisation de la Banque Nationale de Belgique. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez également contacter le département Relations avec les Consommateurs des Services financiers de la FSMA, via ce formulaire.
  • En cas de doute ou de fraude, adressez-vous au Service public fédéral Économie par e-mail. eco.inspec.fo@economie.fgov.be, via son site web www.economie.fgov.be.