Comment est calculée votre indemnisation ?

L’indemnisation à laquelle vous aurez droit en cas de sinistre se base sur les conditions de votre contrat. Mais elle tient aussi compte de l’ampleur et des circonstances du sinistre.

Indemnisation de votre habitation

Suite à d’importantes pluies, le ruisseau qui coule en contrebas de votre terrasse est sorti de son lit. Tout votre rez-de-chaussée a été inondé. Le plancher doit être remplacé. Mais de quel montant serez-vous remboursé ?

En tant que propriétaire, l’indemnisation de votre assureur équivaut toujours à la valeur à neuf. Dans certaines circonstances, il peut être tenu compte de la vétusté, si celle-ci s’élève à plus de 30% de la valeur à neuf. Votre contrat d’assurance détermine à quel moment il est tenu compte de la vétusté.

Pour les dégâts dont vous êtes responsable en tant que locataire, c’est au maximum la valeur réelle qui est prise en compte, c’est-à-dire de la valeur à neuf, moins la vétusté. Ceci résulte du fait qu’en tant que locataire vous deviez restituer le bien, non pas à l’état neuf, mais en bon état, selon sa valeur réelle. 

Indemnisation du contenu

Le contenu est en principe assuré en valeur à neuf. Mais en fonction de la vétusté des objets assurés, l'assureur pourra revoir le montant de l’indemnité à la baisse. Des indemnités particulières existent aussi dans les contrats pour certaines catégories de biens, comme le matériel électronique, les bijoux, les œuvres d’art…

Vous transformez votre maison ? Vous achetez un meuble ancien d’une grande valeur ? Pensez à adapter votre assurance habitation !

L’indemnisation d’un tiers

Vous êtes parti de chez vous en oubliant d’éteindre les becs de gaz en dessous des casseroles pour le diner. Un incendie se déclare dans votre maison. Les flammes se propagent à la maison de votre voisin qui subit des dommages. Votre voisin déclarera son sinistre à son assureur. Celui-ci indemnisera son assuré sur base d’une expertise et prendra contact avec votre assureur pour que celui-ci lui reverse les indemnités payées au voisin. Les franchises, tant de votre contrat que du contrat de votre voisin, resteront cependant à votre charge.

La franchise

La plupart des contrats d'assurance habitation prévoient que certaines couvertures sont accompagnées d'une franchise. Une franchise est un montant qui restera à votre charge après intervention de l'assureur suite à un sinistre. C'est donc un montant à concurrence duquel l'assureur ne vous remboursera pas.

Dans certains cas il est possible de négocier avec l’assureur le montant de la franchise ou même parfois l’absence de franchise. Attention, cela entraîne parfois le paiement d’une prime plus élevée.

En tout état de cause, lisez bien votre contrat à ce propos avant de le signer !