Virements

Le virement européen

Le virement permet de transférer une somme d'argent d'un compte à l'autre. Les virements sont fréquents pour le paiement de factures. Les fournisseurs joignent un formulaire de virement déjà pré-rempli à leur facture. Vous pouvez facilement introduire ces données via PC-banking, une app-Mobile ou via les appareils de selfbanking dans votre agence bancaire. Vous pouvez également transmettre ce virement complété et signé à votre banque. Mais attention aux coûts liés au traitement manuel de votre virement.

Vous avez besoin des informations suivantes :

  • le montant que vous souhaitez virer (en euros) ;
  • le numéro de compte en banque international, l’IBAN. Celui de votre compte figure notamment sur vos extraits de compte ou votre carte de paiement. Il se compose de maximum 34 caractères, mais ce nombre peut varier d’un pays à l'autre. En Belgique, tous les numéros IBAN se composent de 16 caractères : un code de pays constitué de 2 lettres (BE), suivi par un nombre de contrôle de 2 chiffres (par exemple 28), suivi par les chiffres du numéro de compte proprement dit (par exemple 7351 2248 7800). Pour effectuer un virement, vous avez besoin de votre propre IBAN et de celui du bénéficiaire ;
  • le nom (et éventuellement l’adresse) du bénéficiaire du paiement ;
  • votre signature sur papier ou électronique, via un lecteur de carte ou un autre appareil ;
  • si vous souhaitez que le virement ne soit pas effectué immédiatement, mais à une date ultérieure, vous pouvez indiquer cette date à la rubrique date mémo ;
  • une communication libre (texte à introduire vous-même) ou une communication structurée (+++123/1234/12345).

Qu’en est-il des paiements automatiques ?

Payer vos factures par virement, via la banque en ligne ou en agence est souvent une tâche fastidieuse. Une erreur est vite arrivée et vous envisagez donc peut-être d’avoir recours aux paiements automatiques pour certaines factures récurrentes. Vous pouvez alors donner à votre banque un ordre permanent ou autoriser une domiciliation, par exemple à votre fournisseur d’électricité ou votre opérateur téléphonique. Mais là aussi, des problèmes peuvent parfois se poser. Que faire si un problème survient avec de tels paiements ?

1. Tout savoir sur les domiciliations

Qu’est-ce qu’une domiciliation ?

Avec une domiciliation, vous donnez l’autorisation à votre fournisseur, par exemple la société d’électricité ou le distributeur de télédistribution, de prélever le montant de votre facture automatiquement sur votre compte bancaire. Vous donnez l'autorisation (un « mandat ») à un fournisseur de prélever de votre compte le montant de la facture.

Comment créer une domiciliation ?

Pour ouvrir valablement une domiciliation, le fournisseur a besoin de votre signature. Contrairement à ce qu’affirment certaines entreprises, une domiciliation ne peut pas être ouverte valablement sur simple instruction orale, par exemple par téléphone. Sans signature, le mandat n'est pas valable.

Vous pouvez prendre certaines mesures de sécurité. Lesquelles ?

Dans le cas d’une domiciliation, vous donnez à une tierce partie l’autorisation de prélever automatiquement de l’argent sur votre compte ; l’initiative revient donc à cette tierce partie et plus à vous-même. Pour protéger vos intérêts, vous pouvez prendre les mesures suivantes :

  • Si vous n’êtes pas d’accord avec un paiement effectué dans le cadre d’une domiciliation, vous disposez d’un délai de 8 semaines pour demander à votre banque de récupérer le montant payé. Vous indiquez donc dans ce délai de 8 semaines que vous n’êtes pas d’accord avec ce paiement et la banque vous remboursera sans autre formalité. Si vous contestez la validité d’un mandat, la banque va également vous rembourser sans condition tous les paiements des dernières 8 semaines.
  • Si vous estimez que la domiciliation a été effectuée à tort, donc sans mandat valable, vous devez procéder comme suit :
    • Informez votre banque du fait qu’un paiement indu a été effectué et qu’il n’existe aucun mandat valable.
    • Vous pouvez demander le remboursement des paiements indus dans les 13 mois qui suivent. Votre banque demandera alors à la banque du créancier une copie du mandat et évaluera la validité de celui-ci. Il est également possible que le créancier réponde qu’il n’existe aucun mandat.
  • Vous pouvez également :
    • donner à votre banque l’ordre de ne jamais accepter de domiciliation de quelque créancier que ce soit ;
    • donner à votre banque l’ordre de ne payer que certains montants inférieurs à un montant donné dans le cadre d’un mandat de domiciliation ou de ne payer que selon une périodicité déterminée (par exemple pas plus d’une fois par mois) ;
    • établir une liste des fournisseurs pour lesquels vous n’autoriserez jamais une domiciliation (une liste noire) ou interdire à votre banque d’accepter les domiciliations, sauf pour certains fournisseurs (une liste blanche).

Attention ! Ce n’est pas parce que votre banque vous rembourse un paiement effectué par domiciliation que vous ne devez plus payer votre fournisseur. Vous pouvez contester avoir signé une domiciliation et la banque vous reversera vos paiements, mais cela ne signifie pas que vous ne devez par exemple plus payer votre facture de téléphone.

Comment mettre fin à une domiciliation ?

Pour mettre fin à une domiciliation, suivez les instructions de votre fournisseur. Pour éviter tout problème, il est préférable de confirmer par courrier recommandé que vous mettez fin à la domiciliation. N’oubliez pas de demander confirmation de la résiliation par e-mail ou par courrier.

2. Tout savoir sur les ordres permanents

Qu’est-ce qu’un ordre permanent et comment y avoir recours ?

Si vous devez régulièrement effectuer un virement d’un même montant à une même personne ou institution, comme par exemple pour le loyer de votre maison ou le remboursement de votre crédit hypothécaire, vous pouvez donner un ordre permanent à votre banque. Votre banque vire alors une somme d’argent fixe à un moment que vous avez vous-même déterminé. Il s’agit donc d’un virement, mais qui est effectué toutes les semaines, tous les mois ou tous les ans.

C’est vous qui donnez l’ordre à votre banque ; votre créancier, lui, n’est pas concerné. C’est donc vous qui décidez à combien s’élèvent les montants et à quel moment les paiements sont effectués.

Comment mettre fin à un ordre permanent ?

Vous pouvez le faire simplement via la banque en ligne ou dans votre agence bancaire. Attention ! Un paiement effectué dans le cadre d’un ordre permanent est irréversible : comme pour les virements, une fois le paiement effectué, il n’est plus possible de faire marche arrière.

Les avantages des virements

Le virement est un mode de paiement pratique et sûr pour tous les montants. Pour qu'un virement puisse être exécuté, vous devez donner votre accord via une signature (sur papier ou par voie électronique). Il n’y a pas de montant maximum pour les virements, mais lorsque le montant est très important, la banque peut effectuer des contrôles supplémentaires pour des raisons de sécurité. Vous ne pouvez pas virer davantage que le montant qui se trouve sur votre compte (à moins que vous soyez autorisé à aller en négatif). Avec un virement, vous avez aussi la preuve du paiement sur votre extrait de compte. Vous pouvez également indiquer une communication sur votre virement, en guise d'aide-mémoire.

Les conseils Wikifin

  • Un virement européen vous permet de transférer facilement et en toute sécurité de l'argent à n'importe qui. Attention si vous virez de l'argent vers des pays en dehors de l'Union européenne ou via un formulaire papier. Les banques facturent parfois des frais dans ce cas. Informez-vous d’abord du prix d’un tel virement auprès de votre banque.
  • S’il n’y a pas assez d'argent sur votre compte en banque, votre ordre permanent ou domiciliation ne sera pas exécuté(e), sauf si votre compte à vue peut descendre en dessous de zéro. Faites en sorte qu’il y ait assez d'argent sur votre compte, pour que vos factures puissent être correctement payées et que votre banque ne vous facture pas de frais.