Les éléments de base du calcul de la prime de votre assurance auto

La prime est calculée sur base de nombreux critères, comme par exemple votre passé de conducteur, la valeur de votre véhicule ou encore l’usage que vous en faites.

Voici, ci-dessous, quelques exemples concrets d’éléments qui sont pris en considération :

  • l’attestation de sinistre ;
  • le bonus-malus ;
  • le type d’usage que vous faites de votre véhicule. Vous utilisez votre véhicule uniquement pour des trajets privés ? Vous y ajoutez les trajets domicile/travail ? Vous êtes indépendant et utilisez votre véhicule pour vos nombreux déplacements professionnels ?
  • l’âge du conducteur : la prime à payer par les jeunes conducteurs est en général plus élevée, parce qu’ils ont moins d’expérience et sont plus susceptibles de provoquer des accidents ;
  • le kilométrage annuel : certains assureurs en tiennent compte, assez logiquement d’ailleurs. Si vous ne parcourez que quelques kilomètres chaque semaine, vous risquez bien sûr d’être moins impliqué dans un accident de la route qu’une personne qui fait 50km tous les jours pour se rendre sur son lieu de travail. Certains contrats d’assurance sont d’ailleurs adressés tout particulièrement aux personnes ne parcourant que peu de kilomètres sur une année ;
  • le type de véhicule (auto, moto, camionnette, camion, vélo, remorque, caravane etc) ;
  • la marque, le modèle, l’année de construction du véhicule : assurer un gros 4x4 flambant neuf coûte plus cher qu’assurer une petite voiture ;
  • la puissance de votre véhicule : elle est indiquée en kW sur votre carte grise. Elle a une influence importante sur le montant de votre prime. Plus votre véhicule est puissant, plus votre prime est élevée ;
  • votre lieu de résidence : le montant de votre prime peut aussi varier en fonction du lieu où vous vivez, notamment au niveau de la garantie vol.

Le conseil Wikifin

  • Avant d’acheter une voiture, renseignez-vous sur ce qu’elle vous coûtera en assurances.