Les différents types d'assurance-vie

Assurances-vie

Vous avez de l’argent que vous voulez épargner pour acheter une maison, ou vous voudriez acheter une maison de vacances à l'étranger dans le futur ? Ou vous souhaitez tout simplement une poire pour la soif lorsque vous prendrez votre retraite ? Dans ces cas, vous pouvez souscrire une assurance-vie. Dans le cadre d'une telle assurance, l’assureur paie un capital ou une rente convenus à l'avance, à condition que vous soyez encore en vie à la fin du contrat. Ces assurances sont également appelées ‘assurances avec capital différé’. S'il s'agit plus spécifiquement de votre pension, vous pouvez souscrire une assurance d'épargne-pension. Pour en savoir plus sur l'épargne-pension, lisez la rubrique Wikifin à ce sujet.

Il existe différents types d’assurances-vie. Elles diffèrent au niveau de ce que les bénéficiaires (votre partenaire, vos enfants ou quelqu’un d’autre) recevront si vous décédez avant la fin de votre contrat. Il y a 3 possibilités :

  • les bénéficiaires ne reçoivent rien. L'assureur ne paie que si vous êtes encore en vie à l’échéance du contrat. Il s’agit d'un CDSR, un capital différé sans remboursement des primes ;
  • les bénéficiaires se voient rembourser toutes les primes payées à l'assureur dans le courant du contrat. Il s’agit d’un CDAR, un capital différé avec remboursement (des primes) ;
  • les bénéficiaires se voient rembourser non seulement toutes les primes payées, mais aussi les intérêts produits et les éventuelles participations bénéficiaires. Il s’agit d’un CDAE, un capital différé avec remboursement de la réserve acquise.

Assurances-décès

Vous voulez constituer une réserve financière pour votre partenaire, vos enfants ou quelqu’un d’autre, afin de leur éviter des problèmes si vous décédez ? Pour qu'ils aient suffisamment de moyens pour régler les droits de succession ou les fais médicaux ? Ou que vos enfants puissent poursuivre leurs études ?

C’est possible, grâce à une assurance-décès. Si vous décédez, l’assureur verse aux bénéficiaires (votre partenaire, vos enfants ou quelqu'un d'autre) un capital convenu à l'avance. Parfois, le paiement ne s’effectue pas sous forme d’une somme unique, mais plutôt sous forme de rente (un montant que l’assureur paye régulièrement, par exemple chaque mois, pendant une période convenue pendant le contrat). L'argent est versé aux 'bénéficiaires’ désignés dans le contrat. Le plus souvent, ce sont le partenaire et les enfants.

Certaines assurances-décès couvrent toute la vie, d’autres sont temporaires :

  • dans le cas d’une assurance-décès couvrant toute la vie, le capital ou la rente sont toujours versés dès que l'assuré décède ;
  • dans le cas d’une assurance-décès temporaire, le capital ou la rente ne sont versés que lorsque l'assuré décède avant que le contrat arrive à terme. Une assurance solde restant dû, par exemple, est une assurance-décès temporaire.

Assurances mixtes

L’assurance mixte combine les avantages d’une assurance-décès et ceux d’une assurance-vie. Vous protégez votre famille contre les difficultés financières qui pourraient survenir si vous décédiez et, en même temps, vous prévoyez une poire pour la soif pour le moment où vous prendrez votre retraite. L’assureur paie un capital ou une rente au moment où vous décédez, ou lorsque vous prenez votre retraite. L’assurance-vie mixte permet de nombreuses combinaisons. Vous choisissez vous-même la proportion des montants payables en cas de décès ou en cas de vie.

QUELQUES EXEMPLES 

  • l’assurance mixte 10/10 : l’assureur paie le même capital en cas de vie ou de décès ;
  • l’assurance mixte 10/5 : l’assureur paie un capital deux fois plus élevé en cas de décès qu'en cas de vie. Dans cette assurance, l’accent réside sur le risque de décès et le preneur d’assurance veut davantage protéger sa famille qu'épargner pour lui-même ;
  • l’assurance mixte 10/20 : l’assureur paie un capital deux fois moins élevé en cas de décès qu'en cas de vie. Ici, l'accent est mis sur l'élément épargne.

Capital ou rente

Dans la plupart des cas, il est prévu dans le contrat d’assurance-vie que le paiement s’effectue au moyen d’un versement (capital) unique. Mais il existe également des contrats où le capital assuré n'est pas versé en une seule fois, mais payé sous forme de 'rente' : un montant que l’assureur paye régulièrement (par exemple chaque mois) pendant une période convenue dans le contrat. Demandez davantage d'informations à votre assureur sur les possibilités de recevoir une rente.

Les conseils Wikifin 

  • Les assurances-vie ne servent pas seulement de protection, mais également de poire pour la soif.
  • Discutez en détail avec votre assureur pour savoir quel type d’assurance-vie correspond le mieux à votre objectif.