Wikifin est une initiative de la

Wikifin est une initiative de l'Autorité des services et marchés financiers. En savoir plus sur Wikifin.

parents-sofa-children-playing.jpg
Dernière mise à jour

Quel budget prévoir pour vivre en kot ?

Sur cette page

Pour éviter toute mauvaise surprise, établissez un budget qui tienne compte de toutes les dépenses inhérentes à une vie d'étudiant autonome.

Le loyer

Selon la ville, le quartier, la superficie et le type de bien (logement privé ou logement universitaire), le loyer d’un kot étudiant peut varier du simple au double, voire plus.

Le loyer doit être payé mensuellement, même si vous n’y séjournez pas pendant certaines périodes comme par exemple durant les blocus. Le montant du loyer est le plus souvent versé par virement de votre compte (ou celui de vos parents) sur celui du propriétaire. S’agissant d’un montant mensuel fixe, vous pouvez, le cas échéant, envisager de faire un ordre permanent afin d’être certain de payer dans les temps.

Bon à savoir

La plupart des logements étudiants sont loués pour une durée de 10 ou 12 mois. Réfléchissez à la nécessité de louer votre kot durant les mois d’été. Deux mois de loyer c'est déjà une petite somme d'argent. Louer pendant les mois d'été peut toutefois avoir des avantages : c'est une façon de « verrouiller » votre accès au même logement pour les années qui suivent.

Les charges locatives

Les charges locatives s’ajoutent au montant du loyer. Certaines charges sont communes, comme par exemple, l’entretien et l’éclairage des escaliers, du hall d’entrée, etc. D’autres sont individuelles comme votre consommation d’eau, de gaz, d’électricité, éventuellement la connexion Internet. Généralement, un montant forfaitaire est prévu dans le contrat de bail. Si la consommation d’eau et d’énergie est individualisée, votre propriétaire devra vous reverser le trop perçu ou vous réclamer un montant complémentaire en fin de bail, sur base de pièces justificatives.

La garantie locative

La garantie locative (ou caution) est une somme d'argent à verser au bailleur au moment de la location du kot. Il est généralement demandé au minimum deux mois de loyer de garantie, à payer en même temps que le premier mois de location. Si le kot est votre résidence principale, c’est la loi sur les loyers qui s’applique, avec des dispositions propres en matière de garantie locative.

La garantie locative n’est pas obligatoire, mais elle ne peut pas être refusée au propriétaire qui la demande. Elle lui permet de se prémunir contre les éventuels dégâts locatifs, arriérés de loyers, etc.

Veillez toutefois à ce que la garantie locative soit bloquée sur un compte bancaire à votre nom, ce qui vous permettra de récupérer capital et intérêts en fin de bail. À condition, toutefois, que vous n'ayez pas fait de dégâts dans le kot.

Les assurances

La loi ne vous oblige pas à souscrire une assurance incendie ou habitation, mais celle-ci est vivement recommandée. Parfois la souscription à une assurance habitation est exigée afin de couvrir votre responsabilité locative, c'est-à-dire les dégâts que vous pourriez occasionner suite à un incendie, un dégât des eaux ou un bris de vitre.

Il se peut aussi que la location d’un kot soit couverte par l’assurance habitation des parents si l’étudiant est toujours domicilié chez eux. Si la location d’un kot n’est pas couverte par l’assurance habitation des parents, souscrivez alors une assurance couvrant votre responsabilité locative. La plupart des compagnies d’assurances proposent des contrats spécifiques pour les logements d’étudiants

Si vous avez dans votre kot du matériel coûteux comme votre PC, un smartphone ou une tablette, cela vaut la peine de prendre une assurance contre le vol. Vérifiez le contrat d’assurance habitation de vos parents qui couvre peut-être également votre kot contre le vol.

Autres frais

D'autres frais viennent éventuellement s’ajouter au coût du kot proprement dit :

  • Taxes : taxe de séjour ou de seconde résidence selon les communes, taxe immondices
  • Connexion Internet : si elle n’est pas intégrée aux charges locatives
  • Frais de déplacement
  • Alimentation
  • Lavoir