L'argent au quotidien

Vivre à deux va de pair avec consommer à deux et donc dépenser à deux. Les soucis financiers peuvent être la source de nombreux conflits dans une relation de couple. Wikifin vous conseille de mettre rapidement ces questions "financières" sur le tapis afin d'établir des accords clairs. La première chose à faire est d'établir votre budget de manière aussi précise que possible. Vous saurez ainsi quels sont les besoins financiers mensuels pour couvrir les frais communs (assurances, courses, loyer ou prêt, etc.).
 
Ouvrir un compte commun pour gérer vos dépenses communes peut s’avérer utile. Vous pouvez aussi tous les deux conserver votre propre compte individuel et verser mensuellement une somme convenue sur le compte commun pour couvrir les dépenses communes. D’autres formules existent évidemment. Certains couples décident de tout laisser séparé sans compte commun et de répartir les frais entre eux.

La solution idéale diffère d’un couple à l’autre Parlez-en afin que chacun de vous se sente à l’aise par rapport aux accords pris. Si un partenaire se sent lésé, c’est la porte ouverte aux problèmes !

LES CONSEILS WIKIFIN

  • Pensez à intégrer un maximum d’éléments dans votre budget pour avoir un panorama aussi complet que possible.
  • Sur internet vous trouverez des outils de gestion de votre budget pratique qui devraient vous aider à y voir plus clair. Consultez par exemple notre calculateur d’épargne.
  1. Votre budget doit être le plus complet possible. D’un côté, vous comptabilisez toutes les rentrées du ménage : les salaires, les intérêts et dividendes de vos placements, le revenu locatif d’un appartement, une allocation de chômage, etc. De l’autre, vous notez soigneusement toutes les dépenses. Celles-ci comprennent les factures récurrentes (électricité, eau, Internet, téléphone, etc.), le remboursement des crédits, le loyer, les dépenses alimentaires, les loisirs, les primes d’assurances, les vacances, le carburant, etc.

    Votre épargne mérite également une place dans ce budget. Cette épargne permet notamment de financer les dépenses exceptionnelles : la réparation d'un toit, l’installation d’un système d'alarme. Le montant de ce type de dépenses dépasse en effet généralement les possibilités permises par vos revenus mensuels.

    Avec un budget bien détaillé, vous contrôlez toutes vos rentrées et vos sorties d’argent.

    Par ailleurs, ce site propose un outil pratique très convivial pour élaborer votre budget.

    Pensez à dégager du temps pour l’analyse de votre budget. Faites-en même un rendez-vous régulier : une ou deux heures par semaine pour éplucher ensemble les dépenses communes, la participation de chacun, les possibles sources d’économies, etc.

    Dès que vous disposez d’une vue de plusieurs mois sur votre budget, les postes de dépenses les plus importants sont clairement identifiés. Vous pouvez alors envisager de premières économies. Comment ? En comparant, par exemple, les tarifs de votre abonnement de téléphone ou d’électricité avec ceux des concurrents. Le coût annuel de l’utilisation de votre deuxième voiture est-il justifié ? Un abonnement de train ne serait-il pas meilleur marché ? Avec ce type de questionnement, vous pouvez mener le budget du ménage à l'équilibre.

    Attention toutefois : la vie de couple n’est pas comme la gestion d'une entreprise. Suivre votre budget ne doit pas vous interdire des dépenses imprévues, les petits plaisirs, les surprises, les cadeaux, etc. Veillez également à respecter la liberté de chacun à disposer du fruit de son travail. Le budget est avant tout un outil qui vise à garder sous contrôle les dépenses du couple, pas à limiter la liberté de chacun.

    Plus de conseils sur la manière de gérer votre budget dans notre rubrique 'budget'.

    Les conseils Wikifin

    • Pensez à intégrer un maximum d’éléments dans votre budget.
    • De nombreux outils d’aide à la gestion du budget familial existent sur Internet.
  2. Dans la répartition des dépenses, essayez de tenir compte le mieux possible des revenus de chacun. Il n’existe pas de solution idéale pour cette répartition. Cela dépend de votre conception et de votre rapport à l’argent. Est-il équitable que votre partenaire contribue pour moitié au budget vacances alors que l’un a des revenus bien plus élevés que l’autre ? Est-il logique que madame paie seule le crédit de la voiture qui lui est indispensable pour se rendre à son travail ? Les revenus locatifs d’un appartement dont monsieur a hérité sont-ils imputés au budget du ménage ?

    Ces questions seront d’autant plus faciles à aborder si vous parvenez à instaurer un climat de dialogue et de confiance dans lequel l’argent n’est pas un sujet tabou.

    Le conseil Wikifin

    • Abordez ouvertement les questions d’argent et tenez compte du niveau de revenus de chacun.
  3. En fonction des attentes et des conceptions de chacun, trois solutions sont envisageables, avec chacune ses avantages et ses inconvénients.

    Un compte commun et rien d’autre
    Chaque partenaire renonce à son compte individuel. Les salaires et autres revenus sont directement versés sur le compte commun. C’est à partir de ce même compte que seront effectuées les différentes dépenses. Aussi bien les dépenses qui concernent les deux partenaires (l'échéance du crédit hypothécaire, loyer, assurances habitation et autres, facture de gaz et d'électricité etc.), que celles qui ne concernent que l'un ou l'autre (les vêtements, les repas de midi, la voiture personnelle etc.). Cette solution était courante lorsque seul l’époux travaillait et subvenait aux besoins de la famille. Elle n’est plus vraiment prisée à l’heure actuelle, alors que souvent les deux travaillent.

    Deux comptes séparés
    Chacun conserve sa totale indépendance financière. L’ensemble des dépenses est suivi de près : une fois l’un paie, une fois l’autre. À la fin du mois, le couple fait ses comptes et corrige les éventuels déséquilibres.

    Un compte commun et deux comptes séparés
    Aujourd'hui, c’est l’approche qui est la plus populaire. Chaque partenaire conserve un compte privé sur lequel sont versés son salaire et le cas échéant ses autres revenus. Ce compte sert pour les dépenses individuelles. A côté de cela, les partenaires ont ensemble un compte commun, qu'ils alimentent chaque mois et qui est utilisé pour les dépenses communes : le loyer, le remboursement du crédit hypothécaire, les courses, les loisirs, les vacances, les factures récurrentes, les taxes, les contributions, etc. Le montant que chacun verse sur ce compte commun peut dépendre des revenus de chacun : soit chaque partenaire verse la même somme chaque mois, soit la somme est proportionnelle aux revenus.

    Évidemment, plus il y aura de comptes différents, plus les frais bancaires liés à la gestion de ces comptes augmenteront.

    Plus d’infos sur les comptes communs et les comptes individuels.