Les différents produits d'assurance-vie

Branches 21 et 23, les assurances-vie les plus connues

La plupart des assurances-vie proposées en Belgique actuellement sont des assurances des branches 21 et 23 :

  • la branche 21 regroupe toutes les assurances-vie (vie, décès et mixte) offrant un intérêt garanti et un montant minimum fixé à l'avance ;
  • la branche 23 regroupe toutes les assurances-vie (vie, décès et mixte) liées à un ou plusieurs fonds de placement (internes). La branche 23 n'offre pas de capital ou de rendement garanti. Mais il existe des contrats de la branche 23 avec une forme de protection de capital.

Si vous préférez jouer la sécurité, vous trouverez certainement ce qui vous convient dans les produits de la branche 21. La branche 21  propose une offre très large d’assurances-vie et décès, temporaires ou couvrant toute la vie.

Si vous êtes prêt à courir davantage de risques financiers, pour pouvoir profiter éventuellement d’un rendement plus élevé, vous pouvez envisager d’opter pour un produit de la branche 23. Mais tenez compte du fait que la possibilité d'obtenir un rendement plus élevé va de pair avec un risque plus important également. Il en va pour la branche 23  comme pour tous les autres produits d’épargne et de placement.

Branche 21 Branche 23
rendement garanti pas de rendement garanti
participation bénéficiaire éventuelle pas de participation bénéficiaire (mais rendement plus élevé possible)
profil de risque défensif profil de risque plus dynamique
notamment avantages fiscaux pour l’épargne-pension ou l'épargne à long terme notamment avantages fiscaux pour l'épargne-pension 
protection en cas de faillite de la compagnie d’assurance pas de protection en cas de faillite de la compagnie d’assurance

Assurances couvrant les frais de funérailles ou assurances obsèques

Vous souhaitez éviter à votre famille d’avoir à payer le coût élevé de vos funérailles ? Vous voulez être certain de bénéficier d'obsèques conformes à vos souhaits lorsque vous décéderez ? Une assurance-obsèques peut répondre à ce besoin.

Une assurance-obsèques est une assurance-décès qui couvre les frais de votre enterrement ou crémation. Même si vous décédez avant d'avoir payé toutes les primes, vos héritiers (ou la personne désignée comme bénéficiaire) ont (a) droit à la totalité du montant assuré.

Vous pouvez déterminer à l'avance combien vous voulez épargner pour votre enterrement ou crémation, et pendant combien de temps vous voulez épargner. Certains assureurs tiennent compte de votre situation médicale et demandent un certificat médical avant de vous assurer. Un délai d’attente peut aussi vous être imposé. Si vous décédez pendant le délai d’attente, l’assureur ne rembourse que les primes.

L’assureur paie les factures de l’enterrement, jusqu'à ce que le montant assuré soit épuisé. Si le montant assuré est plus élevé que le total des frais de funérailles, l'assureur paie la différence aux bénéficiaires.

Certaines assurances offrent, outre le remboursement des frais de funérailles, encore d'autres services, comme le rapatriement du corps lorsque celui-ci se trouve à l'étranger ou de l'aide pour les formalités administratives à remplir en cas de décès.

Assurances complémentaires

Une assurance-vie ou décès peut vous épargner bien des soucis. Mais des situations peuvent se produire, qui vous empêchent de payer les primes de votre assurance : par exemple si vous êtes victime d'un accident, devenez invalide, ou voyez vos revenus considérablement diminuer. Pour ces types de situations, votre assureur peut vous proposer une garantie complémentaire.

Ces assurances sont dites 'complémentaires' parce qu'elles sont associées à une assurance-vie, qui est l'assurance principale. Il en existe différents types. L’une des plus courantes est l'assurance complémentaire contre le risque d’invalidité. Si vous devenez invalide, l'assureur continue de payer les primes de votre assurance-vie : vous-même n'avez plus rien à payer. Dans certains cas, l’assureur vous paie une rente d’invalidité pendant la période durant laquelle vous êtes en invalidité, ou un capital d'invalidité lorsque vous devenez invalide.

Assurance solde restant dû

Celle-ci porte parfois le nom d'assurance solde de crédit. Pratiquement tout le monde connaît cette assurance. Une telle assurance-décès est généralement souscrite lors de l'emprunt de montants importants, comme par exemple dans le cadre d'un crédit hypothécaire. C’est une assurance temporaire, qui court tant que l'emprunt court. Si vous décédez avant d'avoir remboursé la totalité de l'emprunt, l'assureur paye le solde. Votre famille est ainsi protégée sur le plan financier et peut demeurer dans sa maison.

La souscription d’une assurance solde restant dû n'est pas une obligation légale. Mais dans la pratique, la plupart des prêteurs ne vous accordent de prêt important que si vous souscrivez une assurance solde restant dû pour cet emprunt. Mais même si elle n’est pas obligatoire, une telle assurance est cependant recommandée, pour la tranquillité d'esprit qu'elle apporte.

La prime de l’assurance solde restant dû peut être payée :

  • soit en une seule fois avant l'emprunt. Dans certains cas, le prêteur prête également l’argent nécessaire pour payer cette prime ;
  • soit par petites tranches, réparties sur plusieurs années. Si vous optez pour un paiement étalé, la prime est généralement payée entièrement aux 2/3 de la durée du prêt. Vous payez ainsi par exemple pendant 10 ans pour un prêt d’une durée de 15 ans.

Si vous êtes encore en vie au terme du prêt, l'assurance s'arrête. Vous ne recevez rien en retour non plus. La (les) prime(s) payée(s) représente(nt) en effet le prix que l’assureur facture pour le risque qu'il court de devoir rembourser votre prêt dans l'éventualité de votre décès. Le montant exact de votre prime est calculé sur mesure et dépend d'un certain nombre de facteurs : le montant emprunté, la durée du remboursement, votre âge au moment où vos prenez le prêt, votre état de santé, etc. L’assureur vous demande de compléter une fiche médicale. Dans certains cas, il peut même vous demander de passer un examen médical.

Les conseils Wikifin 

  • Le prêteur ne peut pas vous obliger à souscrire une assurance solde restant dû par son entremise. Vous restez toujours libre de choisir. Le prêteur peut cependant vous offrir de meilleures conditions de crédit si vous prenez votre assurance solde restant dû chez lui. Pesez bien les avantages et les désavantages. Pour en savoir plus, lisez la rubrique Wikifin sur les crédits hypothécaires.
  • Les assureurs vous demandent souvent de compléter une fiche médicale avant de vous accorder une assurance solde restant dû. Complétez-la toujours en toute honnêteté. Si vous mentez sur cette fiche et s'il vous arrive quelque chose, l'assureur peut refuser de rembourser le prêt.